En quelques mots

Cette bibliographie nietzschéenne française donne accès à différentes sources pour suivre l'itinéraire du nietzschéisme français et la dispersion des idées de Nietzsche de 1868 à 1940. Elle contient aussi des outils et des études sur la réception de Nietzsche en France.

 

Scriptor

 

Compilator

 

Commentator

 

Auctor


Trois bibliographies


 

Ce site est formé par la réunion de trois bibliographies établies séparément avec des objectifs précis et selon des méthodes et critères de recherche spécifiques à chacune. La première provient d'une thèse d'histoire sur la naissance du Nietzsche français de 1872 à 1910. La seconde bibliographie se penche sur les années 1911-1918 et est en cours d'achèvement. La troisième est issue d'une thèse d'histoire sur la présence de Nietzsche dans les débats politiques et culturels pendant l'entre-deux guerre, de 1919 à 1940. Nous invitons les visiteurs à prendre le temps de consulter la présentation de chaque espace bibliographique car cela facilitera leur navigation sur ce site.

 

Sélective et raisonnée, cette bibliographie n'est pas exhaustive et bien qu'elle soit évolutive, elle ne vise pas à l'exhaustivité, non seulement parce que ce but est inaccessible mais aussi parce que l'assemblage des références bibliographiques correspond à une réflexion. A cet égard, les trois bibliographies forment un ensemble cohérent.

La bibliographie n'accueille pas tous les écrits sur Nietzsche mais tente de répertorier tous les écrits sur Nietzsche qui ont joué un rôle dans l'histoire de la réception de Nietzsche en France, notamment à partir de recherches croisées. Ici, le parti-pris d'inclure les comptes rendus des œuvres de Nietzsche et des écrits sur Nietzsche joue un rôle déterminant: non seulement cette littérature dite « mineure » permet en effet de révéler tous les écrits qui ont activement participé au nietzschéisme français mais elle témoigne aussi de la diffusion - ou dispersion - des idées de Nietzsche en France.

L'espace d'une rencontre



On l'aura compris, les trois bibliographies ont privilégié la «valeur historique» des écrits français sur Nietzsche. Pour cette raison, elles reposent toutes sur une conception élargie de la notion de littérature nietzschéenne.

 

Le site contient les ouvrages et articles sur Nietzsche mais également des ouvrages et des articles qui évoquent Nietzsche. De même, il signale les traductions françaises des œuvres de Nietzsche, y compris les fragments publiés dans les revues.

 

Soucieux de saisir l'espace d'une rencontre, il contiendra également, à moyen terme, les traces des cours, conférences, discours sur Nietzsche ainsi que les thèses universitaires. Il contiendra par ailleurs des correspondances inédites entre les Français et le Nietzsche-Archiv. Enfin, il contiendra des documents inédits pour mettre en perspective la réception française de Nietzsche.

L'échelle française



Cette bibliographie nietzschéenne à l'échelle française reflète incontestablement l'importance de la place de Nietzsche en France jusqu'au milieu du XXe siècle. Cependant, elle témoigne surtout - en passant - de l'importance des échanges intellectuels en Europe et remet en question l'existence d'« un Nietzsche français ». En effet, les traduction françaises comme les écrits sur Nietzsche montrent que la diffusion des œuvres et des idées de Nietzsche n'a pas lieu à l'intérieur d'un espace national bien délimité et encore moins hermétique. Par ailleurs, si certaines interprétations semblent parfois occuper provisoirement une position dominante dans le paysage intellectuel français, au point qu'il serait tentant de se représenter « un Nietzsche français », l'histoire montre que rien n'est jamais figé et uniforme: les postures comme les interprétations individuelles ne sont jamais que des tentatives de s'imposer aux dépens d'autres angles d'approche et d'autres lectures, françaises ou non.

Puisque le choix d'une échelle n'est jamais innocent, il n'est peut-être pas inutile de préciser que cette bibliographie à l'échelle française est une invitation à mieux comprendre le nietzschéisme français dans ses relations avec le nietzschéisme à l'échelle européenne, voire internationale. C'est un instrument qui aura atteint son objectif s'il ouvre une réflexion dans ce sens.

Au service des chercheurs et des curieux



Au service des chercheurs et des curieux, elle permet pour le moment une recherche par année et par auteur.  De nombreuses références sont commentées et quand des versions numérisées existent sur le web, un accès direct aux textes référencés est possible. A terme, une numérisation des versions papier est en cours pour permettre un libre accès à tous les écrits.

La littérature nietzschéenne française est d'une richesse et d'une diversité largement insoupçonnées et surprenantes qui restent encore à découvrir. Dans cette perspective, nous espérons que le visiteur trouvera ce qu'il cherche mais aussi ce qu'il ne pensait pas trouver.

Bonne visite mais attention! ce site est en construction.

 

Laure Verbaere, le 9 mai 2016.

nouveau:

Becoming a Destiny: The Nietzsche Vogue in French intellectual Life, 1891-1918 (Christopher E. Forth, Dissertation, State University of New York, Buffalo, 1994)

et

(Biographie universelle des musiciens et bibliographie générale de la musique, 1880)

Traces orales (en cours)

Nietzsche « n'est pas allé assez loin dans le sens de sa propre doctrine ; il n'a pas été assez nietzschéen. L'attitude où il veut qu'on se place est bien celle qui convient ; mais nous ne pouvons pas dire d'avance qu'on doive, en s'y plaçant, aboutir à l'exaltation de l'individu plutôt qu'à son absorption dans la société : cela dépend des cas et des moments. Nietzsche n'a pas encore un sens suffisant de la relativité : il est encore trop systématique. » (Frédéric RAUH, extrait de cours à la Sorbonne, 1904)

 

Nietzsche en France pendant la guerre

Citation

"Chaque doctrine nouvelle présente certaines arêtes et extrémités outrancières autour desquelles la curiosité frivole de la multitude voltige hâtivement mais ce n'est pas l'exactitude ou la fausseté de quelques points particuliers, ce sont l'étendue et la profondeur de la création qui doivent retenir notre attention. Je ne me suis jamais demandé si les théories nietzschéennes du «surhomme » ou de l'« éternel retour » sont justes ou non: et qui se le demanderait encore, en dehors de quelques ratiocineurs et éplucheurs de livres ? Une grande œuvre ne nous intéresse toujours que par ce double côté: l'homme créateur et l'action créatrice." (Stefan Zweig, L'Humanité, 21 mai 1926)

Comoedia, 28 mars 1914
Comoedia, 28 mars 1914

Le Rire, 10 décembre 1910