Publications et communications récentes sur la réception de Nietzsche en France: approches historiennes, approches philosophiques et pistes

(Laure Verbaere, mis à jour en avril 2018)


Il existe à ce sujet une "littérature" aussi abondante que variée. L'histoire de Nietzsche en France peut être envisagée de bien des manières, sous différentes perspectives, à différentes échelles...

Après avoir envisagé plusieurs classements possibles (par année, par auteur, par thème, par discipline...), il est apparu qu'aucun critère n'était vraiment satisfaisant. Finalement, j'ai distingué entre les approches "historiennes" et les approches "philosophiques", autrement dit entre les études qui portent sur l'histoire à travers Nietzsche et les études qui portent sur Nietzsche à travers l'histoire.

Cette division rend mal compte des zones de convergences et des similitudes entre ces deux approches, de la manière dont elles se construisent les unes par rapport aux autres - et même les unes à travers les autres.


Aussi entremêlées soient parfois leurs sources et souvent leurs conclusions, les points de vue historiens et les points de vue philosophiques forment néanmoins deux horizons radicalement différents. Les premiers reposent largement sur la notion de réception et s'arrêtent autour des années 1970/80; ils se sont surtout multipliés dans les années 1990; l'intérêt est très limité depuis une quinzaine d'années.

Durant cette même période, les lectures critiques des postérités de Nietzsche se multiplient; les philosophes touchent aux questions du temps présent, rejettent le terme même de "réception" au profit de la notion d'influence, d'effet - ou encore Wirkung.

Approches historiennes (1) (2)

Approches philosophiques (1) (2)


Anthony JENSEN et Carlotta SANTINI (coord.)

  • „Without future, without memories, Thus I sit here“ (ZaIV)

Friedrich Nietzsche between History and Memory
29. Internationaler Nietzsche-Kongress

  • Colloque organisé par la Nietzsche Gesellschaft du 11 au 14 octobre 2018 à Naumburg/Saale
  • Le programme contient: "Sources and Reception" (NNC)
L'énigme Nietzsche
2018

Isabelle ALFANDARY et Marc GOLDSCHMIT

  • Résumé: ... Dans ce colloque, nous entendons interroger l’héritage nietzschéen ou la pluralité contradictoire des lectures que Nietzsche a suscitées au long du XXè siècle : qu’il s’agisse d’influences explicitement reconnues ou de « l’angoisse d’influence », pour reprendre l’expression d’Harold Bloom, qui s’est manifestée dans de nombreuses œuvres postérieures...
L'énigme Nietzsche
2018

Delphine ANTOINE-MAHUT et Samuel LEZE (dir.)

  • Les Classiques à l'épreuve. Actualité de l'histoire de la philosophie, Paris, Editions des archives contemporaines, 2018. (Master Class, Château de Longsard, 2015)
  • Voir particulièrement la contribution de Thibault Carabajal: Ruminer. Nietzsche par Canguilhem, à propos de la normativité biologique sur Nietzsche.
Les classiques à l'épreuve
2018

Andreas Urs SOMMER

  • Nietzsche und die Folgen, Stuttgart, J.B. Metzler, 2017.
  • Voir particulièrement la deuxième partie: Nietzsches Nachwelt
Peut-on être nietzschéen?
2017

Répliques

(France Culture)

Emission d'Alain Finkielkraut avec Céline Denat et Dorian Astor

Peut-on être nietzschéen?
2017

Bernard E. HARCOURT

  • L’effet Nietzsche. Un courant de la pensée critique contemporaine. Enseignement 2016-2017: "Nous connaissons bien l’École de Francfort, le lacanianisme, et les autres courants de la pensée critique contemporaine dérivés de Marx et de Freud. Mais qu’en est-t-il pour le courant influencé par Nietzsche ? Aucune école, il semblerait, mais bien des penseurs – Georges Bataille, Jean Wahl, Pierre Klossowski, Martin Heidegger, Maurice Blanchot, Aimé Césaire, Hannah Arendt, Frantz Fanon, Gilles Deleuze, Michel Foucault, Sarah Kofman, Jacques Derrida, Luce Irigaray, et bien d’autres... En étudiant ces penseurs, ce séminaire tentera de dégager, de définir, d’analyser un effet Nietzsche : un courant spécifique de notre pensée critique contemporaine." (programme)
Nietzsches Wirkung ou effet Nietzsche
2016-2017

Columbia Global Centers, Paris

  • Séminaire Nietzsche (Fall/Spring 2016-2017) "organisé en parallèle avec le séminaire principal de New York mené par Prof. Bernard Harcourt et Prof. Jesús Velasco de Columbia." Son objectif "est d’explorer l’influence de l’œuvre de Friedrich Nietzsche sur un certain nombre de philosophes et penseurs critiques au XXe siècle, afin de cartographier la tradition de la pensée critique contemporaine qui a émergé et qui se développe encore dans le sillage de Nietzsche. Chacune des 13 séances du reading group sera consacrée à la discussion d’un texte de Nietzsche mis en dialogue avec un ou des textes d’un/e lecteur/lectrice de Nietzsche : Martin Heidegger, Georges Bataille, Maurice Blanchot, Gilles Deleuze, Hannah Arendt, Aimé Césaire, Sarah Kofman, Frantz Fanon, Michel Foucault, Luce Irigaray, Jacques Derrida, Hélène Cixous et Ali Shariati." (calendrier des 13 séances)

Bertrand BINOCHE et Arnaud SOROSINA (dir.)

  •  Les historicités de Nietzsche, Paris, Publications de la Sorbonne, juin 2016. Actes du colloque du même nom organisé à Paris les 20 et 21 mars 2015 (programme).
  • Voir la thèse d'Arnaud Sorosina, Les Historicités de Nietzsche: une perspective génético-généalogique, Paris, décembre 2016.
Binoche et Sorosina, Les his toricités de Nietzsche
2016

Paolo STELLINO et Olivier TINLAND (dir.)

Nietzsche et le relativisme
2016

Jacques

BOUVERESSE

  •  Nietzsche contre Foucault. Sur la vérité, la connaissance et le pouvoir, Marseille, Editions Agone, 2016.

 

Et si Nietzsche, dont Foucault s’est tant réclamé, parlait souvent contre lui ?(présentation et sommaire)

 

A écouter: les Nouveaux chemins de la connaissance, France culture, 1er avril 2016: Qu'est-ce que la vérité ? Y a-t-il des vérités auxquelles nous n'avons pas accès, ou est-ce la connaissance qui produit la vérité ? Nietzsche a traité de ce problème ; Foucault l'a repris, mais l'a-t-il bien lu ?

 

Jacques Bouveresse Nietzsche contre Foucault
2016

Université catholique de Louvain et Université de Namur (org.)

 

  • Nietzsche et la phénoménologie / LLN et Namur / 16-18 mars 2016, Congrès international de philosophie sur "Nietzsche et la phénoménologie. Entre textes, réceptions et interprétations", organisé par l'UCL et l'Université de Namur
Nietzsche et la phénomènologie, Namur 2016
2016

Anne STASZAK

  • "Décisionnisme et science: la solution du nietzschéisme" in Sylvie Mesure (dir.), La rationalité des valeurs, Paris, PUF, 2015.

 

  • Contribution en relation avec la thèse soutenue en 1994.

 

 

 

Anne Staszak Le nietzschéisme
2015

François GUERY

  • Archéologie du nihilisme: De Dostoïevski aux djihadistes, Paris, Grasset, 2015.

 

Voir Nihilisme et nietzschéisme: "le sillage" et "la vaine promesse"

 

Anne Staszak Le nietzschéisme
2015

Emmanuel SALANSKIS

  • Nietzsche, Paris, Les Belles Lettres, coll. « Figures du savoir », 2015. (Avec un chapitre sur "les postérités décisives de Nietzsche")

 

 

Emmanuel Salanskis Nietzsche 2015
2015

Dorian ASTOR

Dorian Astor, Nietzsche, La détresse du présent

Manuel KNOLL,

Barry STOCKER (Ed.)

 

  • Nietzsche as political Philosopher, Berlin New York, Walter de Gruyter, 2014.

 

Lire l'introduction: "Though not all scholars aknowledge this fact, Nietzsche's multi-facetted works undoubtedly contain a political philosophy" (p. 6)

Nietzsche as political philosopher
2014

Brian

LEITER


Maudemarie CLARK

David DUDRICK

  • "In Defense of an "Esoteric" Nietzsche", inJournal of the History of Philosophy, 52(2), avril 2014, p. 353-369·

"Although he finds in it an “ingenuity and daring” that is “remarkable,” Richard Schacht evidently does not like our book on Nietzsche’s Beyond Good and Evil. We argue for an “esoteric” Nietzsche, one who sometimes writes in a way that is deliberately misleading, hence does not mean what he initially seems to mean. It can therefore take considerable work to uncover his true meaning. Schacht appears to find this offensive, as if one does not play such games in polite society, but lays all of one’s cards on the table." (suite du résumé)


Romain

SARNEL

  • "Romain Sarnel ré-initialise Nietzsche" I, propos recueillis par Guy Darol, décembre 2013

Christian

NIEMEYER

  • Nietzsche: Werk und Wirkung eines freien Geistes, Lambert Schneider, 2013.

Extrait:  "Die Absicht der folgenden Seiten geht dahin, Nietzsche wieder in seinen Intentionen freizulegen, jenseits von Rhetorik, Pathos und Selbststilisierung. Dies erfordert die Montage eines gleichsam authentischen Nietzsche -Nietzsches Nietzsche -, aber auch die Demontage eines sich selbst missverstehenden Nietzsche inklusive derer, die ihn missverstanden. So betrachtet geht es um eine (Zwischen-) Bilanz in Sachen Werk und Wirkung Nietzsches, dies immer mit der Frage, was uns Nietzsche heute, im 21. Jahrhundert, noch zu sagen hat".

Christian Niemyer Nietzsche Werk und Wirkung
2013

Renate RESCHKE

Marco BRUSOTTI (Hrsgb)

  • "Einige werden posthum geboren" Friedrich Nietzsches Wirkungen, Berlin/Boston, Walter de Gruyter, 2012.

Actes d'une conférence internationale du même titre, organisée en octobre 2010. Notamment:

Andreas Urs Sommer, Nietzsche katalytisch. Philosophische Nietzsche-Lektüren im 20. Jahrhundert

Marco Brusotti, Diskontinuität: Nietzsche und der "französische Stil" in der Wissenschaftsphilosophie

Vanessa Lemm, The Spectrality of Responsability: The posthumous in Nietzsche, Sartre and Derrida

Jakob Dellinger, "Sanitizing" Nietzsche? Bemerkungen zur Tendenz eines "naturalistischen"  Nietzsche-Bildes

Sommaire

Reschke und Brusotti Friedrich Nietzsches Wirkungen
2012

Ashley WOODWARD

  • Interpreting Nietzsche: Reception and Influence, London, New York, Continuum, 2011.

Voir notamment Ashley Woodward, "Whose Nietzsche?", p. 1-4.

 

  • understanding Nietzscheanism, Durham, Acumen, 2011 (New York, Routledge, 2014)

Michel SURYA

  • Nietzsche, entretien réalisé par Jacques-Olivier Bégot, publié dans Les Lettres françaises, n°78, janvier 2011. Introduction: "Nietzsche se savait « né posthume », mais le spectacle de sa réception dépasse sans doute ce qu’il pouvait imaginer. Dès sa disparition en 1900, écrivains, peintres, musiciens, à leur suite penseurs et philosophes se sont approprié cette œuvre sous les formes les plus diverses. La tradition du marxisme, beaucoup moins monolithique qu’on ne le croit, a pourtant eu généralement du mal à lui faire toute sa place. Il n’en va pas de même des lectures de Nietzsche qui, de Bataille à Derrida, ont largement contribué à donner à ce qu’il est convenu d’appeler la « pensée française » sa physionomie singulière. En retour, ces interprétations ont attribué à Nietzsche une portée critique inédite, subversive voire révolutionnaire, à laquelle il semble difficile de rester indifférent. Régulièrement pourtant, et à partir de présupposés idéologiques très différents, des voix se sont fait entendre pour dénoncer les dangers du nietzschéisme, censé conduire en droite ligne au nazisme. Les Lettres Françaises ont voulu intervenir dans ce débat en rassemblant dans ce dossier des contributions qui ont en commun de refuser résolument de telles condamnations sommaires. Une même conviction les anime : s’il demeure encore largement « inactuel » ou « intempestif », Nietzsche ne cesse de nous donner à penser aujourd’hui, et rien ne serait plus désastreux que de vouloir l’exclure de nos débats."

Irène PEREIRA

  • Les grammaires de la contestation. Un guide de la gauche radicale, Paris. Ed. La Découverte, 2010.

 

Voir le chapitre 3. Le nietzschéisme: de l'individualisme anarchiste aux postmodernes


Florian COVA

 

Voir aussi: Florian Cova et Bernard Cova, "Nietzsche Reloaded : Éléments pour une ré-interrogation de la notion de vérité dans la théorie culturelle de la consommation", in Actes des 14e Journées de Recherche en Marketing de Bourgogne, p.17-33.


A VENIR

22/01/2019 —

"The agrégation de philosophie and the Emergence of French philosophical Nietzscheanism",

Alan Douglas Schrift (Grinnell College), École normale supérieure, salle Cavaillès, 17h30-19h30 heures.

ACTUEL

2018-2019

Séminaire de Jacques Le Rider sur la première époque de la réception de Nietzsche en France: jusqu'en 1914 (voir)

NOUVEAU

 

Nouvelle participation

Alan Schrift: French Nietzscheanism lire

 

 

Nouvelles traces inédites

Lettres à Don Longo lire

 

Nouveaux outils

The Nietzsche Canon: a publication history and bibliography (William Schaberg) lire

 

Der Wille zur Macht dans les éditions allemandes des œuvres complètes de Nietzsche de la fin du XIXe siècle à nos jours (Laure Verbaere, 2018) lire

 

Les éditions françaises de La Volonté de puissance de 1903 à 1949 (Laure Verbaere) lire

"Viele neue Nietzsches sollen zutage treten? - Ein paar wenige würden genügen..." (Reto Winteler, Friedrich Nietzsche, der erste tragische Philosoph, eine Entdeckung, Basel Schwabe Verlag, 2014)

" (...) [l]es philosophes de profession [...] oublient que Nietzsche ne promulgue pas un catéchisme nouveau mais nous invite à créer nous- même le système des valeurs auquel nous voulons dévouer notre vie. Dosons en nous la quantité de dionysisme et de christianisme mystique qui va nous inspirer. Il y aura autant de solutions qu'il y aura d'individus et c'est de leur collaboration que naîtra la vie nouvelle." (Charles Andler, 1932)

Becoming a Destiny: The Nietzsche Vogue in French intellectual Life, 1891-1918 (Christopher E. Forth, Dissertation, State University of New York, Buffalo, 1994)

Traces orales

Nietzsche « n'est pas allé assez loin dans le sens de sa propre doctrine ; il n'a pas été assez nietzschéen. L'attitude où il veut qu'on se place est bien celle qui convient ; mais nous ne pouvons pas dire d'avance qu'on doive, en s'y plaçant, aboutir à l'exaltation de l'individu plutôt qu'à son absorption dans la société : cela dépend des cas et des moments. Nietzsche n'a pas encore un sens suffisant de la relativité : il est encore trop systématique. » (Frédéric RAUH, extrait de cours à la Sorbonne, 1904)

 

Nietzsche en France pendant la guerre

Citation

"Chaque doctrine nouvelle présente certaines arêtes et extrémités outrancières autour desquelles la curiosité frivole de la multitude voltige hâtivement mais ce n'est pas l'exactitude ou la fausseté de quelques points particuliers, ce sont l'étendue et la profondeur de la création qui doivent retenir notre attention. Je ne me suis jamais demandé si les théories nietzschéennes du «surhomme » ou de l'« éternel retour » sont justes ou non: et qui se le demanderait encore, en dehors de quelques ratiocineurs et éplucheurs de livres ? Une grande œuvre ne nous intéresse toujours que par ce double côté: l'homme créateur et l'action créatrice." (Stefan Zweig, L'Humanité, 21 mai 1926)

Comoedia, 28 mars 1914
Comoedia, 28 mars 1914

Le Rire, 10 décembre 1910