Nietzsche dans les conférences, communications, causeries...

1901-1902

1901

Henri LICHTENBERGER

 

Le féminisme dans la littérature allemande

  • Conférence donnée le dimanche 17 février 1901 pour la Ligue de l'enseignement.
  • D'après le compte-rendu publié dans L'Est républicain, 19 février 1901, p. 1.
  • Le conférencier a parlé des opinions de Nietzsche sur les femmes.

Henri LICHTENBERGER

 

Richard Wagner et Frédéric Nietzsche

  • Deux conférences données le mercredi 13 et le vendredi 15 mars 1901 à 20h dans le cadre des cours publics et gratuits de l'Université, dans la grande salle de l'université (Aula de Genève)
  • D'après l'annonce publiée dans le Journal de Genève du 15 mars 1901 et l'annonce publiée dans le même Journal le 25 mars 1901, p. 3.

Eugène de ROBERTY

 

Frédéric Nietzsche, le philosophe et le sociologue

 

  • Conférence donnée le 3 juin 1901 à l'Université populaire, 157 faubourg Saint-Antoine, à 20h30.
  • D'après une annonce publiée dans "La Journée", in Le Figaro, 3 juin 1901, p. 2.
  • Aussi d'après l'annonce dans L'Aurore, 13 juin 1901, p. 3.

1902

Charles RAPPOPORT

 

Tolstoï et Nietzsche

  • Conférence donnée le jeudi 27 février à 20h30 à l'Université populaire: Voltaire, 140 rue de Saint-Maur.
  • D'après l'annonce publiée dans Le Radical du 28 février 1902, p. 4. Aussi d'après l'annonce publiée dans Lanterne du 28 février, p. 4 et l'annonce dans L'Aurore, 27 février, p. 3.

Jean JAURES

 

Nietzsche et le socialisme

 

  • Série de trois conférences prononcées au Victoria Hall à Genève en février 1902.

 

Première conférence le lundi 17 février
Deuxième conférence le mercredi 19 février
Troisième conférence le vendredi 21 février

 

  • D'après Robert Haas, "Jaurès à Genève", in La Petite République 26 février 1902 et Jean Sigg, "Jaurès à Genève", in La Petite République, 28 février 1902.
  • Aussi d'après la chronique du Journal de Genève du 19 février 1902, la chronique du Journal de Genève du 21 février et la chronique du Journal de Genève du 24 février.

GROSENBERG et JACOBSOHN

 

La philosophie de Nietzsche et le judaïsme

 

  • Conférence organisée par l'Association des Etudiants Israélites en 1902.
  • D'après un compte-rendu anonyme publié dans L'Echo sioniste, tome 3, 15 janvier-15 décembre 1902, p. 140.

Ferdinand BRUNETIERE

 

L'idée religieuse

 

  • Conférence donnée à l'Université populaire du Faubourg Saint-Antoine
  • D'après Robert de BURY, {Les Journaux}, in Mercure de France tome 42, n˚149, mai 1902, p. 502-509.
  • Compte rendu d'un article de E. Fanvion dans Le Flambeau à propos d'une conférence de Ferdinand Brunetière sur "l'Idée religieuse". Bury cite l'article et remarque la faiblesse des pseudo-contradicteurs : "M. Brunetière avait eu la loyauté de laisser entendre "que sans l'idée religieuse, nous serions voués aux théories du Moi souverain, aux surhommes, à la morale individuelle prônée par Renan et Nietzsche, morale aristocratique qui érige l'individu au-dessus du troupeau". Pas un de ses contradicteurs n'a parlé de Nietzsche" (p. 508).

Charles du BOS

 

Frédéric Nietzsche

  • Conférence prononcée le jeudi 19 juin (20h30) à la Fondation universitaire (UP), 19 rue de Belleville
  • D'après l'annonce publiée dans Le Radical du 20 juin 1902, p. 3 et d'après l'annonce publiée dans L'Aurore du 19 juin, p. 3.

Paul COSTEL

 

La Philosophie individualiste de Frédéric Niezsche

  • Conférence donnée à L'Autonomie individuelle (Cercle libre d'études sociologiques), Salle de la Cloche, Rue Réaumur, 43.
  • D'après l'annonce publiée dans La Lanterne, 22 octobre 1903, p. 4.

Daniel HALEVY

 

A propos de Nietzsche

  • Conférence donnée à L'enseignement mutuel, 41 rue de la Chapelle, le mercredi 29 octobre à 20h30.
  • D'après l'annonce publiée dans Le Radical du 30 octobre 1902, p. 4.

ACTUEL

2018-2019

Séminaire de Jacques Le Rider sur la première époque de la réception de Nietzsche en France: jusqu'en 1914 (voir)

NOUVEAU

 

Nouvelle participation

Alan Schrift: French Nietzscheanism lire

 

 

Nouvelles traces inédites

Lettres à Don Longo lire

 

Nouveaux outils

The Nietzsche Canon: a publication history and bibliography (William Schaberg) lire

 

Der Wille zur Macht dans les éditions allemandes des œuvres complètes de Nietzsche de la fin du XIXe siècle à nos jours (Laure Verbaere, 2018) lire

 

Les éditions françaises de La Volonté de puissance de 1903 à 1949 (Laure Verbaere) lire

"Viele neue Nietzsches sollen zutage treten? - Ein paar wenige würden genügen..." (Reto Winteler, Friedrich Nietzsche, der erste tragische Philosoph, eine Entdeckung, Basel Schwabe Verlag, 2014)

" (...) [l]es philosophes de profession [...] oublient que Nietzsche ne promulgue pas un catéchisme nouveau mais nous invite à créer nous- même le système des valeurs auquel nous voulons dévouer notre vie. Dosons en nous la quantité de dionysisme et de christianisme mystique qui va nous inspirer. Il y aura autant de solutions qu'il y aura d'individus et c'est de leur collaboration que naîtra la vie nouvelle." (Charles Andler, 1932)

Becoming a Destiny: The Nietzsche Vogue in French intellectual Life, 1891-1918 (Christopher E. Forth, Dissertation, State University of New York, Buffalo, 1994)

Traces orales

Nietzsche « n'est pas allé assez loin dans le sens de sa propre doctrine ; il n'a pas été assez nietzschéen. L'attitude où il veut qu'on se place est bien celle qui convient ; mais nous ne pouvons pas dire d'avance qu'on doive, en s'y plaçant, aboutir à l'exaltation de l'individu plutôt qu'à son absorption dans la société : cela dépend des cas et des moments. Nietzsche n'a pas encore un sens suffisant de la relativité : il est encore trop systématique. » (Frédéric RAUH, extrait de cours à la Sorbonne, 1904)

 

Nietzsche en France pendant la guerre

Citation

"Chaque doctrine nouvelle présente certaines arêtes et extrémités outrancières autour desquelles la curiosité frivole de la multitude voltige hâtivement mais ce n'est pas l'exactitude ou la fausseté de quelques points particuliers, ce sont l'étendue et la profondeur de la création qui doivent retenir notre attention. Je ne me suis jamais demandé si les théories nietzschéennes du «surhomme » ou de l'« éternel retour » sont justes ou non: et qui se le demanderait encore, en dehors de quelques ratiocineurs et éplucheurs de livres ? Une grande œuvre ne nous intéresse toujours que par ce double côté: l'homme créateur et l'action créatrice." (Stefan Zweig, L'Humanité, 21 mai 1926)

Comoedia, 28 mars 1914
Comoedia, 28 mars 1914

Le Rire, 10 décembre 1910