Nietzsche dans les cours, cours publics, conférences ouvertes 1869-1901

1889-1890

Benjamin BOURDON

 

Leçons sur Nietzsche

  • A partir de 1889, leçons sur Nietzsche au lycée de Rennes où il enseigne la philosophie de septembre 1889 à décembre 1894, tout en donnant un cours libre à la faculté de lettres de Rennes. (Jean-François Condette, Les lettrés de la République)
  • D'après Alfred Jarry, Albert Samain; souvenirs, Paris Lemasle, 1907, p. 6 ou Oeuvres complètes, III, Paris, Gallmard, 1988, p. 531 d'après Jean-Michel Rabaté, The Pathos of Distance: Affects of the Moderns, Bloomsbury Publishing, 2016.

1892-1893

Ferdinand BRUNETIERE:

 

Leçon sur le symbolisme

 

  • Cours à la Sorbonne le 13 mai 1893.
  • Au cours de la quinzième leçon consacrée au symbolisme, étudie Le Cas Wagner de Frédéric Nietzsche (p. 240-242).

1895-1896

Abbé L. VALENTIN:

 

Cours sur la littérature grecque

  • Cours à L'Institut catholique de Toulouse, 1896.
  • D'après L. VALENTIN, « Hésiode moraliste », {Enseignement - Faculté libre des lettres}, in Bulletin théologique, scientifique et littéraire de l'Institut catholique de Toulouse, tome VII, n°10, février 1896, p. 289-316.

  •  Leçon d'ouverture. Cite Nietzsche parmi les auteurs qui ne sont pas favorables aux femmes (p. 297).


1896-1897

Emile BOUTROUX:

 

La philosophie de Kant

1909
1909
  • Cours professé à la Sorbonne en 1896-1897.
  • D'après Emile BOUTROUX, La philosophie de Kant, Paris, Vrin, 1926. Voir Nietzsche (p. 371).
  • Dans le Chapitre XII, « La morale de Kant et le temps présent », se réfère à Nietzsche.

1897-1898

Georges DWELSHAUVERS:

 

Cours d'introduction à la philosophie et de psychologie


  • Cours à l'Université libre de Bruxelles en 1898.
  • Dans la leçon inaugurale, mentionne le « penseur et prosateur allemand Nietzsche » (p. 283), d'après DWELSHAUVERS Georges, « Cours d'introduction à la philosophie et de psychologie », in Revue hebdomadaire des cours et conférences, tome 6, mars-juillet 1898, p.271-284.

Georges DWELSHAUVERS


La philosophie de Kant

  • Leçon d'ouverture à l'Université de Bruxelles
  • D'après Georges Dwelshauvers, "La philosophie de Kant", in Revue des cours et conférence, n°5, 16 décembre 1898, p. 204-217.

Henri LICHTENBERGER:

 

Cours sur Frédéric Schlegel

  • Cours à l'Université de Nancy en 1897-1898
  • Mentionne Stirner et Nietzsche.
  • D'après Henri Lichtenberger, « Frédéric Schlegel », in Revue hebdomadaire des cours et conférences, tome 6, mars-juillet 1898, p. 651-669.

1898-1899

Henri LICHTENBERGER:


Cours sur Henrik Ibsen

  • Leçon d'ouverture à l'Université de Nancy en 1898-1899.
  • Fait des parallèles entre Ibsen, Nietzsche, Wagner.
  • D'après Henri Lichtenberger, « Henrik Ibsen », in Revue des cours et conférences, n°26, 11 mai 1899, p. 405-419.

1899-1900

Eugène de ROBERTY:

 

La constitution de l'éthique

  • Conférence (ou leçon) prononcée au Collège libre des sciences sociales en 1899-1900
  • Parle de la morale de Nietzsche. Cf. La constitution de l'éthique, Paris, Alcan, 1900.

1900-1901

AGREGATION D'ALLEMAND

 

Cours

  • Citation de Nietzsche comme sujet de devoir.
  • D'après les sujets de devoir publiés dans la Revue des cours et conférences, n°22, 11 avril 1901, p. 239.

Eugène de ROBERTY:

 

Cours sur Nietzsche

  • Cours sur la philosophie de Nietzsche à l'Ecole des hautes études sociales de Paris.
  • Cours donné probablement au printemps 1901 d'après  Yusef Semlali, Eugène de Roberty (1843-1915). Une page peu connue de l'histoire de la sociologie.. 22 pages. 2005. <halshs-00003964>

Célestin BOUGLE

 

Les morales scientifiques et l'idéal égalitaire

  • Cours de philosophie (Démocratie et science) donné à l'Université de Toulouse
  • D'après le texte du cours publié dans la Revue des cours et conférences, n°7, 27 décembre 1900, p. 318-328.
  • Evoque l'"indifférence surhumaine" prônée par Nietzsche (p. 328)

Emile BOUTROUX

 

La philosophie de Kant

  • Cours (XII. La morale de Kant et le temps présent) donné à la Sorbonne.
  • D'après le texte publié dans la Revue des cours et conférences, n°35, 11 juillet 1901, p. 824-834.
  • Même allusion à Nietzsche que dans le (même) cours qu'en 1896 (p. 831).

Henri LICHTENBERGER

 

L'individualisme d'Ibsen

  • Cours à l'Université de Nancy
  • D'après le texte publié dans la Revue des cours et conférences, n°35, 11 juillet 1901, p. 843-851.
  • Souligne les similitudes entre Ibsen et Nietzsche.

Victor BROCHARD

 

La morale des philosophes grecs

  • Cours à la Sorbonne.
  • D'après le texte publié dans la Revue des cours et conférences, n°12, 31 janvier 1901, p. 529-536.

COLLOQUE 2018

11/14 octobre

Naumburg/Saale

 

"Friedrich Nietzsche between History and Memory"

NOUVEAU

 

Nouvelle participation

Alan Schrift: French Nietzscheanism lire

 

 

Nouvelles traces inédites

Lettres à Don Longo lire

 

Nouveaux outils

The Nietzsche Canon: a publication history and bibliography (William Schaberg) lire

 

Der Wille zur Macht dans les éditions allemandes des œuvres complètes de Nietzsche de la fin du XIXe siècle à nos jours (Laure Verbaere, 2018) lire

 

Les éditions françaises de La Volonté de puissance de 1903 à 1949 (Laure Verbaere) lire

"Viele neue Nietzsches sollen zutage treten? - Ein paar wenige würden genügen..." (Reto Winteler, Friedrich Nietzsche, der erste tragische Philosoph, eine Entdeckung, Basel Schwabe Verlag, 2014)

" (...) [l]es philosophes de profession [...] oublient que Nietzsche ne promulgue pas un catéchisme nouveau mais nous invite à créer nous- même le système des valeurs auquel nous voulons dévouer notre vie. Dosons en nous la quantité de dionysisme et de christianisme mystique qui va nous inspirer. Il y aura autant de solutions qu'il y aura d'individus et c'est de leur collaboration que naîtra la vie nouvelle." (Charles Andler, 1932)

Becoming a Destiny: The Nietzsche Vogue in French intellectual Life, 1891-1918 (Christopher E. Forth, Dissertation, State University of New York, Buffalo, 1994)

Traces orales

Nietzsche « n'est pas allé assez loin dans le sens de sa propre doctrine ; il n'a pas été assez nietzschéen. L'attitude où il veut qu'on se place est bien celle qui convient ; mais nous ne pouvons pas dire d'avance qu'on doive, en s'y plaçant, aboutir à l'exaltation de l'individu plutôt qu'à son absorption dans la société : cela dépend des cas et des moments. Nietzsche n'a pas encore un sens suffisant de la relativité : il est encore trop systématique. » (Frédéric RAUH, extrait de cours à la Sorbonne, 1904)

 

Nietzsche en France pendant la guerre

Citation

"Chaque doctrine nouvelle présente certaines arêtes et extrémités outrancières autour desquelles la curiosité frivole de la multitude voltige hâtivement mais ce n'est pas l'exactitude ou la fausseté de quelques points particuliers, ce sont l'étendue et la profondeur de la création qui doivent retenir notre attention. Je ne me suis jamais demandé si les théories nietzschéennes du «surhomme » ou de l'« éternel retour » sont justes ou non: et qui se le demanderait encore, en dehors de quelques ratiocineurs et éplucheurs de livres ? Une grande œuvre ne nous intéresse toujours que par ce double côté: l'homme créateur et l'action créatrice." (Stefan Zweig, L'Humanité, 21 mai 1926)

Comoedia, 28 mars 1914
Comoedia, 28 mars 1914

Le Rire, 10 décembre 1910