Citations (1872-1914)

Cet espace propose une promenade à travers la littérature nietzschéenne française avant la première guerre mondiale. Toutes les citations sont extraites des publications sur Nietzsche et classées par thème.

« Le "cas" Nietzsche est et restera un événement européen». (Henri Lichtenberger, 1899)


  • Opinions mêlées sur Nietzsche

En quelques mots, comment les Français caractérisent-ils ce que représente Nietzsche et sa pensée? Assainisseur public, auxiliaire de circonstance, beau monstre...


  • A propos des œuvres de Nietzsche

Quels sont les jugements portés sur les œuvres de Nietzsche au fur et à mesure de leur publication? Ainsi parlait Zarathoustra, A travers l’œuvre de Nietzsche, Gai savoir...


  • A propos des traductions

Comment les Français jugent-ils les traductions françaises des œuvres de Nietzsche? Excellentes, scrupuleuses, mauvaises, ordre...


  • Le succès de Nietzsche

Quel succès les Français prédisent-ils à Nietzsche? En quelques mots, comment le caractérisent-ils? A quoi l'attribuent-ils et comment l'appréhendent-ils? Succès, retentissement, gloire, panthéonisation...


  • Disciples, nietzschéens

Qui sont les disciples de Nietzsche? Que dit-on des nietzschéens? Comment être nietzschéen? Nietzschéens, nietzschistes, jactance nietzschéenne...


  • Allemand, Allemands, en Allemagne

Nietzsche est tantôt le moins allemand, tantôt le plus allemand des auteurs. Les discours à ce sujet jusqu'en 1914 sont à découvrir avant que n'éclate la guerre.


  • Français, en France

Un Nietzsche français? Greffé sur l'arbre de la pensée française ou soumis à l'influence française?


"Zu seinem 175. Geburtstag am 15. Oktober 2019 sollen gleich drei neue Werkausgaben mit insgesamt 45 Bänden erscheinen. Wozu eigentlich, könnte man sich fragen. Ist nicht längst jede Zeile ediert und kommentiert und jede dunkle Stelle im Nachlass ausgeleuchtet?" (Christian Niemeyer, "Auch Fußnoten können einen Pferdefuß haben", in Tagesspiegel, 2015)

"Viele neue Nietzsches sollen zutage treten? - Ein paar wenige würden genügen..." (Reto Winteler, Friedrich Nietsche, der erste tragische Philosoph, eine Entdeckung, Basel Schwabe Verlag, 2014)

" (...) [l]es philosophes de profession [...] oublient que Nietzsche ne promulgue pas un catéchisme nouveau mais nous invite à créer nous- même le système des valeurs auquel nous voulons dévouer notre vie. Dosons en nous la quantité de dionysisme et de christianisme mystique qui va nous inspirer. Il y aura autant de solutions qu'il y aura d'individus et c'est de leur collaboration que naîtra la vie nouvelle." (Charles Andler, 1932)

Becoming a Destiny: The Nietzsche Vogue in French intellectual Life, 1891-1918 (Christopher E. Forth, Dissertation, State University of New York, Buffalo, 1994)

(Biographie universelle des musiciens et bibliographie générale de la musique, 1880)

Traces orales (en cours)

Nietzsche « n'est pas allé assez loin dans le sens de sa propre doctrine ; il n'a pas été assez nietzschéen. L'attitude où il veut qu'on se place est bien celle qui convient ; mais nous ne pouvons pas dire d'avance qu'on doive, en s'y plaçant, aboutir à l'exaltation de l'individu plutôt qu'à son absorption dans la société : cela dépend des cas et des moments. Nietzsche n'a pas encore un sens suffisant de la relativité : il est encore trop systématique. » (Frédéric RAUH, extrait de cours à la Sorbonne, 1904)

 

Nietzsche en France pendant la guerre

Citation

"Chaque doctrine nouvelle présente certaines arêtes et extrémités outrancières autour desquelles la curiosité frivole de la multitude voltige hâtivement mais ce n'est pas l'exactitude ou la fausseté de quelques points particuliers, ce sont l'étendue et la profondeur de la création qui doivent retenir notre attention. Je ne me suis jamais demandé si les théories nietzschéennes du «surhomme » ou de l'« éternel retour » sont justes ou non: et qui se le demanderait encore, en dehors de quelques ratiocineurs et éplucheurs de livres ? Une grande œuvre ne nous intéresse toujours que par ce double côté: l'homme créateur et l'action créatrice." (Stefan Zweig, L'Humanité, 21 mai 1926)

Comoedia, 28 mars 1914
Comoedia, 28 mars 1914

Le Rire, 10 décembre 1910