Bibliographie inédite des publications françaises sur Nietzsche 1868-1940 (Laure Verbaere et Donato Longo)

 

(en savoir plus)

Jean Pérès


Elève de l'Ecole normale supérieure, Jean Pérès est agrégé de philosophie et docteur ès lettres.



PERES Jean, "Platon, Rousseau, Kant, Nietzsche. (Moralisme et Immoralisme)", in Archiv für Geschichte der Philosophie, tome 16, 1902, p. 97-116. [21]

 

PERES J., « José Ingegnerios. - La simulacion en la lucha por la vida », {II. Psychologie}, in Revue philosophique de la France et de l'étranger, tome 61, n˚1, janvier 1906, p. 98-100.

Remarque en conclusion : « Il reste, somme toute, assez difficile de comprendre, - difficulté sentie par M. I., qui cite Nietzsche (p. 192), et se préoccupe d'assigner au médecin une tâche de « défense biologique de l'espèce orientée vers des fins purement sélectives » (p. 194), - comment une atténuation de la lutte pour la vie, donc un ralentissement de l'évolution sélective, peut constituer un progrès. » (p. 100)

Cf. José Ingegnerios, La simulacion en la lucha por la vida, Valencia-Madrid, Sempere y comp.

 

PERES J., "A. Covotti. - La vita e il pensiero di A. Schopenhauer", {III. Histoire de la philosophie}, in Revue philosophique de la France et de l'étranger, tome 70, n°10, octobre 1910, p. 430-433. 

 

Remarque en préambule: "Une étude sur Schopenhauer vient à son heure pour replacer en pleine lumière ce penseur de premier ordre, si tant est que la vogue récente de Nietzsche qui lui doit d'ailleurs les principaux leitmotiv de sa philosophie, l'eût momentanément éclipsé. Ce sont là d'ailleurs contingences dont M. C. ne témoigne nul souci, fidèle en cela à l'esprit du maître." (p. 430)