Bibliographie inédite des publications françaises sur Nietzsche 1868-1940 (Laure Verbaere et Donato Longo)

 

(en savoir plus)

Mme Resclauze de Bermon (1866-1949)


Femme de lettres française, née Antoinette Marie de Fauré de Massabrac, elle est l'épouse de Pierre Jean Anatole Resclauze de Bermon


RESCLAUZE DE BERMON Mme, "Le lien", in L'Eclair, 18 mars 1909, p. 2.

Roman inédit. Met en scène une femme insensible: "Avant de rentrer chez elle, Mme Bresle s'arrêta au Louvre pour quelques emplètes. Comme elle remontait en voiture, une enfant en haillons, le visage bleui sous une capeline dont l’usure avait ajouré les mailles, lui tendit des épingles plantées dans un papier rose. Elle passa, indifférente, mettant sans pitié entre elle et la petite main tuméfiée qui l'implorait, la portière qu’elle referma d’un coup sec.

Et cette femme qui, pelotonnée dans ses fourrures, les pieds sur la bouillotte, fixait d’un regard insensible les plus pitoyables misères, avait la prétention d'être philanthrope. Rêvant avec Nietzsche d’une liberté qui ramènerait l’homme à l’état de nature, elle éprouvait pour l’humanité en général cette pitié vague qui flotte dans les romans de Tolstoï." Elle est d'un esprit "calculateur et froid, nourrie de lectures subversives, avec le goût dangereux du paradoxe et le besoin d'étonner son prochain".

Evocations de Nietzsche dans la suite du roman, cf. L'Eclair du 20 mars et du 27 mars 1909.

Egalement publié en feuilleton dans Le Sémaphore de Marseille à partir du 17 décembre 1910, p. 4.

 

RESCLAUZE DE BERMON Mme, "Le lien", in Le Sémaphore de Marseille à partir du 17 décembre 1910, p. 4.

A déjà paru: voir "Le lien", in L'Eclair, 18 mars 1909, p. 2.