Oxalis



 

 

OXALIS, "La Mémoire amoureuse des hommes", in La Fronde, 7 septembre 1902, p. 3.

Note: "Une chose curieuse, c'est la haine qui survient à la suite de la séduction, surtout à l'égard des jeunes filles. L'homme fait souvent l'impossible pour obtenir l'amour, mais aussitôt sa passion satisfaite, une réaction brutale se produit. C est la mysogynie. - Se méprendre sur ce problème fondamental de l'homme et de la femme ; nier leur antagonisme foncier et la nécessité de leur désaccord éternel... c'est le signe typique d'une platitude et d'une trivialité cérébrale sans remède. - Ainsi parle Nietzsche, dont les idées extravagantes et fausses semblent sortir d'un cerveau détraqué!..."