Dominique de Gaultier de Laguionie (2019)

Témoignage sur son père, Xavier de Gaultier

Mon père prénommé Xavier s'est intéressé dès sa jeunesse aux origines de notre famille qui prend ses véritables racines dans le Périgord dès le XVème siècle. On raconte que notre ancêtre, un certain Robert Gaultier du Bois serait venu d'Ecosse pour servir le seigneur d'Aubeterre et combattre les Anglais.

 

Dès son plus jeune âge mon père se retrouva orphelin et fut élevé ainsi que ses sœurs par ses deux tantes à Paris. Au cours de ses vingt premières années d'existence, il ne vit pas souvent son oncle pour profiter des ressources de son esprit. Il se mit à lui rendre visite plus fréquemment lorsque ce dernier prit sa retraite pour venir s'installer au 6 rue Gutenberg à Boulogne-sur-Seine.

 

''Je ne saisissais pas entièrement ses idées mais son accueil était toujours affectueux et la conversation instructive. A la veille de mon départ pour la Russie, il devait prier son ami le grand Lev Chestov de venir chez lui pour me rencontrer afin de juger de mes connaissances. Cette rencontre unique m’a laissé un souvenir inoubliable. Elle avait été précédée de bien des entretiens avec mon oncle, au cours desquels j’avais de mieux en mieux été à même de prendre la mesure de son niveau élevé d’intelligence et de culture. En toute franchise, je dois avouer que si sa conversation me paraissait simple et aisée, il n’en allait pas toujours de même pour moi lorsque j’entreprenais la lecture de ses œuvres...''

 

Ils ne se reverront plus.

Mon père n'a pu hélas rassembler beaucoup de documents au sujet de Jules de Gaultier, notamment parce qu'il se trouvait en Russie, à l'ambassade de France à Moscou au moment de son décès et que tout se qui appartenait à son oncle revint à son épouse qu'il ne revit pas à son retour en France. Par la suite il continua à occuper des postes en province et à l'étranger, ce qui l'éloigna encore plus de ses proches.

Il n'eut cesse de travailler, principalement à la fin des années soixante à reconstituer l'arbre généalogique de notre famille et à rassembler un fonds documentaire qu'il se plaisait à parcourir et à enrichir. Malheureusement il décédera en 1986.

 

Depuis quelques années, je m'efforce de continuer son travail de recherche généalogique et

grâce aux nouvelles technologies numériques je réussis à reconstituer plus facilement et plus rapidement la longue mais passionnante histoire de notre famille.

 


EXPOSITION: Übermensch - Friedrich Nietzsche et les conséquences 16 octobre 2019 - 22 mars 2020 voir

 

NOUVEAU:

 

Nietzsche et Zola

(Jean-Pierre Dumont, septembre 2019)

 

Que pensait Emile Zola de Nietzsche? de Wagner? lire

 

"Nietzsche wirkt in die populäre Breite, und man muss in die Breite gehen" (Andreas Urs Sommer, Nietzsche und die Folgen, 2017)

 

"Viele neue Nietzsches sollen zutage treten? - Ein paar wenige würden genügen..." (Reto Winteler, Friedrich Nietzsche, der erste tragische Philosoph, eine Entdeckung, Basel Schwabe Verlag, 2014)

NOUVEAU

Laure Verbaere

Nietzsche et l'agrégation de philosophie (avril 2019) lire

OUTIL: Nietzsche et les philosophes français: traces empiriques et paroles 1889-1903 lire

Les éditions de Zarathoustra de 1920 à 1935 voir

et de 1935 à 1950 voir

 

Nouvelle trace inédite

Lettre d'Eric Blondel à Don Longo lire

  

Dominique de Gaultier de Laguionie, petit-neveu du philosophe français Jules de Gaultier (1858-1942) met à disposition les archives dont il dispose. voir

Jules de Gaultier et Nietzsche

Don Longo:

Les pèlerins à Sils-Maria voir

 

Alan Schrift:

“Le nietzschéisme comme épistémologie”, extrait de Patrice Maniglier (dir.), Le Moment philosophique des années 1960 en France (PUF, 2011) lire

 

Alan Schrift:

French Nietzscheanism lire

The Nietzsche Canon: a publication history and bibliography (William Schaberg) lire

" (...) [l]es philosophes de profession [...] oublient que Nietzsche ne promulgue pas un catéchisme nouveau mais nous invite à créer nous- même le système des valeurs auquel nous voulons dévouer notre vie. Dosons en nous la quantité de dionysisme et de christianisme mystique qui va nous inspirer. Il y aura autant de solutions qu'il y aura d'individus et c'est de leur collaboration que naîtra la vie nouvelle." (Charles Andler, 1932)

Becoming a Destiny: The Nietzsche Vogue in French intellectual Life, 1891-1918 (Christopher E. Forth, Dissertation, State University of New York, Buffalo, 1994)

Traces orales

Nietzsche « n'est pas allé assez loin dans le sens de sa propre doctrine ; il n'a pas été assez nietzschéen. (…) Nietzsche n'a pas encore un sens suffisant de la relativité : il est encore trop systématique. » (Frédéric RAUH, extrait de cours à la Sorbonne, 1904)

 

"Chaque doctrine nouvelle présente certaines arêtes et extrémités outrancières autour desquelles la curiosité frivole de la multitude voltige hâtivement mais ce n'est pas l'exactitude ou la fausseté de quelques points particuliers, ce sont l'étendue et la profondeur de la création qui doivent retenir notre attention. Je ne me suis jamais demandé si les théories nietzschéennes du «surhomme » ou de l'« éternel retour » sont justes ou non: et qui se le demanderait encore, en dehors de quelques ratiocineurs et éplucheurs de livres ? Une grande œuvre ne nous intéresse toujours que par ce double côté: l'homme créateur et l'action créatrice." (Stefan Zweig, L'Humanité, 21 mai 1926)

Comoedia, 28 mars 1914
Comoedia, 28 mars 1914

Le Rire, 10 décembre 1910