Emile Portal



PORTAL Emile, "L'œuvre : Un ennemi du peuple, par Henrik Ibsen", {Les théâtres}, in L'Ere Nouvelle, décembre 1893, p. 585-589.

Admire la pièce d'Ibsen et critique la "causerie" de Laurent Tailhade qui précédait la représentation. Refuse d'admettre qu'Ibsen est un aristocrate comme l'a prétendu Tailhade et remarque que cette idée vient de "Renan et de Nietzsche, non d'Un Ennemi du peuple" (p. 589).

 

 

PORTAL Emile, "L'œuvre : Ames solitaires, par Gerhart Hauptmann", {Les théâtres}, in L'Ere Nouvelle, février 1894, 313-316.

Déplore : "Des littérateurs qui s'exercent depuis quelques temps à prononcer en extase le nom de Nietzsche et qui sont possédés d'Ibsen ont éclairci Ames solitaires à l'aide de Rosmersholm préalablement saturé d'individualisme aristocratique. L'originalité d'Hauptmann n'y a pas gagné" (p. 315).

 

PORTAL Emile, "La Revue Blanche", {Revue des revues}, in L'Ere Nouvelle, février 1894, p. 319-320.

Se réjouit que la Revue Blanche ait "élargi ou plutôt modifié son esprit au point de vue sociologique. Jusqu'à présent, elle était comme la serre chaude des bons jardiniers de l'individualisme aristocratique, des anarchistes de lettres. Barrès et Nietzsche y régnaient, bien entendu sans y gouverner" (p. 319).