Lucien Roure (1857-1954)


Jésuite et licencié en droit et en lettres, Lucien Roure est rédacteur de la revue Études. Il est directeur et secrétaire général de la "Ligue de sainteté sacerdotale" pour la France.



ROURE Lucien, « La crise de la morale », {Bulletin philosophique}, in Etudes, tome 95, avril-juin 1903, p. 539-554.

I. Nietzsche et son faux immoralisme, p. 539-541.

 

ROURE Lucien, « De Nietzsche et de M. Faguet », in Etudes, tome IV, 101, 1904, p. 244-251.

A propos du livre de Faguet, En lisant Nietzsche.

 

ROURE Lucien, "Schopenhauer. Utilisation de son pessimisme", in Etudes, t. 102, 20 mars 1905, p. 769-788.

Note: "L'engouement de notre génération pour Nietzsche a rejeté son prédécesseur à l'arrière-plan. Cet engouement, qui sera passager, se trompe. Nietzsche est surtout un imaginatif. Schopenhauer est un penseur et même, plus véritablement que Nietzsche, un écrivain. S'il brille moins par l'éclat, il a la fermeté et la clarté. C'est le plus français des philosophes allemands." (p. 770)

 

ROURE Lucien, "Ernest Seillière. - La Philosophie de l'impérialisme", {Notes bibliographiques}, in Etudes, t. 106, 5 janvier 1906, p. 135-136.

Statue: "L'effort de M. Seillière se porte principalement à montrer le développement de la pensée chez Nietzsche et ses origines intellectuelles. Là est la valeur de son livre. Une érudition solide et une étude consciencieuse des textes donnent autorité à ses conclusions." (p. 135) Discute les éventuels emprunts de Nietzsche à Stirner.

 

ROURE Lucien, "Jules de Gaultier. - Nietzsche et la réforme philosophique", {Notes bibliographiques}, in Etudes, t. 107, 20 mai 1906, p. 567.

Commence critique: "Il serait temps que les admirateurs de Nietzsche montrassent qu'ils ont profité de ses enseignements en témoignant de plus de liberté d'esprit à son égard. C'est pour le philosophe un spectacle d'une navrante ironie que celui de gens s'appliquant laborieusement à justifier un homme qui toute sa vie a bafoué la vérité et la raison."

 

 

ROURE Lucien, "Gabriel Huan, docteur ès lettres - La philosophie de Nietzsche", {Revue des livres}, in Etudes, t. 153, décembre 1917, p. 793-794.

Compte-rendu de l'ouvrage de G. Huan.