Jean Martet (1886-1940)


Poète, romancier et dramaturge, il fut aussi le secrétaire de Georges Clemenceau.



MARTET Jean, "L'intoxication d'un peuple", in L'Homme enchaîné, n°190, 13 avril 1915, p. 1-2.

Autour de 1900, l'intoxication fut complète avec Fichte, Hegel et Nietzsche, bientôt trop complexes et remplacés par des esprits "de seconde cuvée", moins honnêtes, moins intelligents (p. 2).