Bibliographie inédite des publications françaises sur Nietzsche 1868-1940 (Laure Verbaere et Donato Longo)

 

(en savoir plus)

Maurice Pradines (1874-1958)


Maurice Pradines enseigne 18 ans à l'université de Strasbourg avant de succéder à Henri Delacroix à la chaire de psychologie générale de la Sorbonne.

Voir André Grappe et Roland Guyot, Maurice Pradines ou l'épopée de la Raison, Paris, Ophrys, 1976.



PRADINES Maurice, L'erreur morale établie par l'histoire de l'évolution des systèmes, Paris, Alcan, 1909.

 

PRADINES Maurice, "Rationalisme et pragmatisme. A M. Parodi", {Correspondance}, in Revue philosophique de la France et de l'étranger, tome 70, n°12, décembre, 1910, p. 671-673.

 

Rappelle qu'il a lui même adressées des objections au pragmatisme et remarque: "Vous me rangez à la suite de Renouvier, de Nietzsche, de MM. Boutroux et Bergson, que j'ai combattus tout autant que les purs idéalistes et dont je me sépare beaucoup plus, je crois que Descartes ou de Kant. Et, comme c'est leur pensée beaucoup plus que la mienne que vous critiquez, j'ai souvent envie de souscrire à ces critiques, dont plusieurs se trouvaient déjà formulées dans mon ouvrages." (p. 671)