Bibliographie inédite des publications françaises sur Nietzsche 1868-1940 (Laure Verbaere et Donato Longo)

1911-1918: BIBLIOGRAPHIE ET COMMENTAIRES DE LAURE VERBAERE

 

(en savoir plus)

1914

Ouvrages sur Nietzsche

BRANDES Georges, Essais choisis. Renan, Taine, Nietzsche, Heine, Kielland, Ibsen, Paris, Mercure de France, 1914.

Traduit avec l'autorisation de l'auteur par S. Garling. Avec une préface d'Henri Albert.

Contient "Frédéric Nietzsche: étude sur le radicalisme aristocratique" (p. 101-195).

 

FAURE Elie, Les constructeurs, Paris, G. Crès, 1914.

Réédition en 1921.

 

FOUILLEE Alfred, Humanitaires et libertaires au point de vue sociologique et moral, Paris, Alcan, 1914.

Sur Nietzsche: livre premier: la morale libertaire. Ses conclusions humanitaires (p. 35-83)

 

GOUGET Emile, (de Belfort), Aux surhommes d'Outre-Rhin, Paris, Stock, 1914.

Lettre d'un Alsacien, dite par M. de Max du théâtre de l'Odéon.

In-8°, 8 pages, 0 fr. 50. (Vendu au profit des victimes de la guerre)

Référence citée d'après Collection Henri Leblanc destinée à l'Etat, tome 3, Paris, Emile-Paul frère éd., 1917, p. 343.

 

GUILBEAUX Henri, Anthologie des lyriques allemands contemporains depuis Nietzsche, Paris, E. Figuière, 1914.

Choix de poèmes traduits, précédés de notices biographiques et bibliographiques et d'un essai sur le lyrisme allemand d'aujourd'hui, par Henri Guilbeaux. Avec une préface par Emile Verhaeren.

 

LE HARDY Hubert, A Frédéric Nietzsche. Etude morale, Bruxelles, Henri Lamertin, 1914.

 

VONTADE Jacques (Foemina), Un voyage, Paris, Grasset, 1914.

Chapitre sur Nietzsche: "les maisons sacrées. V", p. 165-172.

Ouvrages où apparaît une forte influence nietzschéenne

BERTH Edouard, Les méfaits des intellectuels, Paris, Rivière, 1914

Ouvrages qui évoquent Nietzsche

ANDRILLON Henri, L'Expansion de l'Allemagne, ses causes, ses formes, ses conséquences, Paris, Rivière, 1914.

2ème mille. Ouvrage couronné de souscriptions ministérielles.

Plusieurs évocations de Nietzsche.

 

LE NEPVOU DE CARFORT René, La guerre légitime: essai sur les bases et la nature du devoir militaire, Paris, Berger-Levrault, 1914.

Contient des passages sur Nietzsche.

 

PAUPE Adolphe, La vie littéraire de Stendhal, Paris, Champion, 1914.

230 et VIII pages. Dédicace à Remy de Gourmont.

Cet appendice aux œuvres complètes contient "Nietzsche et Stendhal" (p. 194-196).

 

WEBER Alfred, L'histoire de la philosophie européenne, Paris, Fischbacher, huitième édition, 1914.

Nietzsche est cité dans la note 1, p. 513-514 et dans la note 1, p. 515.

Dans les éditions précédentes (1892) et (1898), Nietzsche est déjà cité mais les notes sont beaucoup moins développées.

Nietzsche dans la littérature

DOYEN Albert, Poème lyrique, Paris, Leduc, 1914.

Contient: Le chant de Zarathoustra.

 

GIDE André, Les caves du Vatican, Paris, NRF, 1914.

Roman.


dernières mises à jour

 

 

Moteur de recherche:

NOUVEAU:

 

Jean-Pierre DUMONT

Nietzsche et Loti. Et vice versa (2021)

 

 

 Julien Dupré

Nietzsche et les nationalistes français. Réceptions et usages d’une œuvre philosophique (1898 – 1945) lire

 

Renée Thomas

"Nietzsche dans l'enseignement de la philosophie en classe Terminale" (1985)

 

Rahel Wartenweiler

Charles Andler et la politisation de Nietzsche: une analyse de la dimension politique d’un transfert culturel (1890-1933)  lire

 

Projet de recherche

“The work must go on.” An investigation of Charles Andler, Malwida von Meysenbug, and the Nexus of Nietzschean Socialism (1890-1930) (Martine Béland) – CCÉAE (umontreal.ca)

 

La philosophie de  Nietzsche et le mouvement socialiste français (1890-1914)

Don LONGO

 

"Le Sang de Nietzsche" testament d'Arnaud Dandieu. Edition commentée par Christian Roy (2015/2020) 

 

 

Nietzsche et Zola

(Jean-Pierre Dumont, septembre 2019)

 

Que pensait Emile Zola de Nietzsche? de Wagner? lire

 

 

"Nietzsche wirkt in die populäre Breite, und man muss in die Breite gehen" (Andreas Urs Sommer, Nietzsche und die Folgen, 2017)

 

"Viele neue Nietzsches sollen zutage treten? - Ein paar wenige würden genügen..." (Reto Winteler, Friedrich Nietzsche, der erste tragische Philosoph, eine Entdeckung, Basel Schwabe Verlag, 2014)

Laure Verbaere

Nietzsche et l'agrégation de philosophie (avril 2019) lire

OUTIL: Nietzsche et les philosophes français: traces empiriques et paroles 1889-1903 lire

Les éditions de Zarathoustra de 1920 à 1935 voir

et de 1935 à 1950 voir

Dominique de Gaultier de Laguionie, petit-neveu du philosophe français Jules de Gaultier (1858-1942) met à disposition les archives dont il dispose. voir

Jules de Gaultier et Nietzsche

Don Longo:

Les pèlerins à Sils-Maria voir

" (...) [l]es philosophes de profession [...] oublient que Nietzsche ne promulgue pas un catéchisme nouveau mais nous invite à créer nous- même le système des valeurs auquel nous voulons dévouer notre vie. Dosons en nous la quantité de dionysisme et de christianisme mystique qui va nous inspirer. Il y aura autant de solutions qu'il y aura d'individus et c'est de leur collaboration que naîtra la vie nouvelle." (Charles Andler, 1932)

 

Traces orales

Nietzsche « n'est pas allé assez loin dans le sens de sa propre doctrine ; il n'a pas été assez nietzschéen. (…) Nietzsche n'a pas encore un sens suffisant de la relativité : il est encore trop systématique. » (Frédéric RAUH, extrait de cours à la Sorbonne, 1904)

 

 

"Chaque doctrine nouvelle présente certaines arêtes et extrémités outrancières autour desquelles la curiosité frivole de la multitude voltige hâtivement mais ce n'est pas l'exactitude ou la fausseté de quelques points particuliers, ce sont l'étendue et la profondeur de la création qui doivent retenir notre attention. Je ne me suis jamais demandé si les théories nietzschéennes du «surhomme » ou de l'« éternel retour » sont justes ou non: et qui se le demanderait encore, en dehors de quelques ratiocineurs et éplucheurs de livres ? Une grande œuvre ne nous intéresse toujours que par ce double côté: l'homme créateur et l'action créatrice." (Stefan Zweig, L'Humanité, 21 mai 1926)

Le Rire, 10 décembre 1910