Bibliographie inédite des publications françaises sur Nietzsche 1868-1940 (Laure Verbaere et Donato Longo)

1911-1918: BIBLIOGRAPHIE ET COMMENTAIRES DE LAURE VERBAERE

 

(en savoir plus)

1911

Ouvrages sur Nietzsche

BARBAT Virgile, Nietzsche: tendances et problème, Zürich, Leipzig, Rascher, 1911

Cet ouvrage provient d'une thèse soutenue à l'Université de Bern en 1910.

 

BERTHELOT René, Un romantisme utilitaire. Etude sur le mouvement pragmatiste, t. 1, Le pragmatisme chez Nietzsche et chez Poincaré, Paris, Alcan, 1911.

Voir sur Nietzsche et Pierce (p. 8-10) et sur Nietzsche et Poincaré (p. 33-193).

 

FAURE Elie, Frédéric Nietzsche, Paris, H. Fabre, Collection Portraits d'hier, n°59, 1911.

 

FOUILLEE Alfred, La pensée et les nouvelles écoles anti-intellectualistes, Paris, Alcan, 1911.

Contient "La néo-sophistique nietzschéenne" (p. 258-274).

 

GUY-GRAND Georges, La philosophie syndicaliste, Paris, Grasset, 1911.

Contient "Nietzschéisme et syndicalisme" (p. 55-84) et "Nietzsche et Proudhon" (p. 195-237).

 

PALHORIES Fortuné, Nouvelles orientations de la morale, Paris, Bloud et Cie, 1911.

Contient une étude sur Nietzsche et la morale de la force (p. 46-83).

 

RAUH Frédéric, Etudes de morale, Paris, Alcan, 1911

 

RICHTER Claire, Nietzsche et les théories biologistes contemporaines, Paris, Mercure de France, 1911.

Cet ouvrage provient d'une thèse soutenue à l'Université de Paris en 1911.

2ème édition, 1911.

 

SEILLIERE Ernest, Les mystiques du néo-romantisme: évolution contemporaine de l'appétit mystique, Paris, Plon, 1911.

Contient "Un débat sur le mysticisme esthétique: Erwin Rohde et Nietzsche" (p. 57-201)

Ouvrages qui évoquent Nietzsche

AGATHON (MASSIS Henri et TARDE Alfred de), L'esprit de la nouvelle Sorbonne, Paris, Mercure de France, 1911.

 

BAINVILLE Jacques, Un Roi wagnérien. Louis II de Bavière, Paris, Nouvelle Librairie Nationale, 1911.

Nouvelle édition complètement refondue. Nombreuses allusions à Nietzsche.

 

BERNARDINI-SJOESTEDT Léonie, La révision des valeurs de la femme, Paris, Flammarion, 1911.
Voir le compte-rendu dans Le Mouvement littéraire, p. 102-103.

 

DUGUIT Léon, Le droit social et le droit individuel, 2ème édition, Paris, Alcan, 1911, p. 6.

Conférence donnée en mars 1908 à l'Ecole des hautes études sociales.

Précise qu'il n'est pas "un Nietzsche au petit pied".

 

M.E., L'Eglise et le Progrès, 1911.

D'après "Apologétique sociale. L'Eglise et le Progrès", in Les Conférences, tome 2, n°362, 1911, p. 1-31.

Conteste les idées de Nietzsche (p. 5-7).

 

GHEON Henri, Nos directions, Paris, NRF, 1911.

Contient l'article publié dans L'Ermitage en août 1901: "Notes sur une renaissance dramatique (quatrième article). Le Roi Candaule", in L'Ermitage, août 1901, p. 107-119.

Note: "Nos auteurs n'ont point lu Nietzsche; pire, ils ne l'ont pas senti; car on peut sentir Nietzsche sans l'avoir lu".

 

GIDE André, Charles-Louis Philippe, Paris, Figuière, 1911.

Texte d'une conférence donnée au Salon d'automne le 5 novembre 1910.

Sur les similitudes avec Nietzsche.

 

LABERTHONNIERE Lucien, Positivisme et catholicisme, à propos de "l'Action française", Paris, 1911.

Dans la deuxième partie, Conception positiviste et conception chrétienne du catholicisme, traite le problème de "Nietzsche et l'Action française" (p. 190-194)

Nietzsche dans la littérature

 

BENDA Julien, L'Ordination, Paris, Emile-Paul éditeurs, 1911.

Ouvrage finaliste pour le prix Goncourt 1912. 7ème édition en 1913.

Félix est identifié comme un héros nietzschéen. Voir par exemple la critique d'André du Fresnois,"Le Testament d'un Intellectuel" dans Gil Blas du 7 décembre 1912.

 

CASSAGNAC Guy de, L'agitateur, Paris, Plon, 1911.

4ème édition, 1911.

 

DAUGUET MarieL'essor victorieux, Paris, Sansot, 1911.

D'inspiration nietzschéenne.

Voir par exemple Le roncier.

 

JAUDON Pierre, Dieudonné Tête, 1911.

 

RICHEPIN Jean, L'aile: roman des temps nouveaux, Paris, Pierre Laffitte et Cie, 1911.

Personnage scandinave imbu d'Ibsen, Stirner et Nietzsche. Voir p. 11 et 13 en particulier.


dernières mises à jour

 

 

Moteur de recherche:

NOUVEAU:

 

Jean-Pierre DUMONT

Nietzsche et Loti. Et vice versa (2021)

 

 

 Julien Dupré

Nietzsche et les nationalistes français. Réceptions et usages d’une œuvre philosophique (1898 – 1945) lire

 

Renée Thomas

"Nietzsche dans l'enseignement de la philosophie en classe Terminale" (1985)

 

Rahel Wartenweiler

Charles Andler et la politisation de Nietzsche: une analyse de la dimension politique d’un transfert culturel (1890-1933)  lire

 

Projet de recherche

“The work must go on.” An investigation of Charles Andler, Malwida von Meysenbug, and the Nexus of Nietzschean Socialism (1890-1930) (Martine Béland) – CCÉAE (umontreal.ca)

 

La philosophie de  Nietzsche et le mouvement socialiste français (1890-1914)

Don LONGO

 

"Le Sang de Nietzsche" testament d'Arnaud Dandieu. Edition commentée par Christian Roy (2015/2020) 

 

 

Nietzsche et Zola

(Jean-Pierre Dumont, septembre 2019)

 

Que pensait Emile Zola de Nietzsche? de Wagner? lire

 

 

"Nietzsche wirkt in die populäre Breite, und man muss in die Breite gehen" (Andreas Urs Sommer, Nietzsche und die Folgen, 2017)

 

"Viele neue Nietzsches sollen zutage treten? - Ein paar wenige würden genügen..." (Reto Winteler, Friedrich Nietzsche, der erste tragische Philosoph, eine Entdeckung, Basel Schwabe Verlag, 2014)

Laure Verbaere

Nietzsche et l'agrégation de philosophie (avril 2019) lire

OUTIL: Nietzsche et les philosophes français: traces empiriques et paroles 1889-1903 lire

Les éditions de Zarathoustra de 1920 à 1935 voir

et de 1935 à 1950 voir

Dominique de Gaultier de Laguionie, petit-neveu du philosophe français Jules de Gaultier (1858-1942) met à disposition les archives dont il dispose. voir

Jules de Gaultier et Nietzsche

Don Longo:

Les pèlerins à Sils-Maria voir

" (...) [l]es philosophes de profession [...] oublient que Nietzsche ne promulgue pas un catéchisme nouveau mais nous invite à créer nous- même le système des valeurs auquel nous voulons dévouer notre vie. Dosons en nous la quantité de dionysisme et de christianisme mystique qui va nous inspirer. Il y aura autant de solutions qu'il y aura d'individus et c'est de leur collaboration que naîtra la vie nouvelle." (Charles Andler, 1932)

 

Traces orales

Nietzsche « n'est pas allé assez loin dans le sens de sa propre doctrine ; il n'a pas été assez nietzschéen. (…) Nietzsche n'a pas encore un sens suffisant de la relativité : il est encore trop systématique. » (Frédéric RAUH, extrait de cours à la Sorbonne, 1904)

 

 

"Chaque doctrine nouvelle présente certaines arêtes et extrémités outrancières autour desquelles la curiosité frivole de la multitude voltige hâtivement mais ce n'est pas l'exactitude ou la fausseté de quelques points particuliers, ce sont l'étendue et la profondeur de la création qui doivent retenir notre attention. Je ne me suis jamais demandé si les théories nietzschéennes du «surhomme » ou de l'« éternel retour » sont justes ou non: et qui se le demanderait encore, en dehors de quelques ratiocineurs et éplucheurs de livres ? Une grande œuvre ne nous intéresse toujours que par ce double côté: l'homme créateur et l'action créatrice." (Stefan Zweig, L'Humanité, 21 mai 1926)

Le Rire, 10 décembre 1910