Bibliographie inédite des publications françaises sur Nietzsche 1868-1940 (Laure Verbaere et Donato Longo)

1911-1918: BIBLIOGRAPHIE ET COMMENTAIRES DE LAURE VERBAERE

 

(en savoir plus)

1913

Ouvrages sur Nietzsche

DESCOQS Pedro, A travers l'oeuvre de Charles Maurras, Paris, G. Beauchesne, 1913.

Contient une partie intitulée "Nietzschéisme" (p. 164-170)

Voir le compte-rendu de Georges Legrand dans la Revue néo-scholastique, vol. 21, n°83, 1914, p. 373-375.

 

DUPOUY Auguste, France et Allemagne. Littératures comparées, Paris, librairie Paul Delaplane, 1913.

Le chapitre XI contient quelques pages sur Nietzsche (p. 240-246).

 

GUYAU Augustin, La philosophie et la sociologie d'Alfred Fouillée, Paris, Alcan, 1913.

Contient: "La volonté de puissance et la volonté de conscience. Fouillée devance et dépasse Nietzsche" (p. 49-57).

 

PALANTE Georges, Les antinomies entre l'individu et la société, Paris, Alcan, 1913.

 

SCHURE Edouard, Précurseurs et révoltés, Paris, Perrin, 1913.

Réédition. Première édition en 1904.

 

VERGNET Paul, La France en danger, Paris, La renaissance du livre, 1913.

Contient: "Nietzsche et Aristote".

Ouvrages qui évoquent Nietzsche

AGATHON, Les jeunes gens d'aujourd'hui, Paris, Plon-Nourrit, 1913.

11ème édition en 1919 avec une nouvelle préface (p. a-p)

Evoque plusieurs fois Nietzsche et notamment son accueil en France.

 

BAUER Arthur, La culture morale aux divers degrés de l'enseignement public, Paris, Giard et Brière, 1913.

Reprise de Nietzsche d'un point de vue pédagogique (p. 50 et 184)

 

BERTHEROY Jean (pseud.), Aspasie et Phryné, Paris, Editions d'Art et de Littérature, 1913.

Evoque Nietzsche (p. 30)

 

BERTHET Alice, Dialogues intérieurs, Nevers, Impr. "L'avenir", 1913.

Citations de Nietzsche.

 

BROCHARD Arthur, Les lois de la sociologie économique, Paris, Rivière, 1913.

Nombreuses évocations de Nietzsche.

 

DROMARD Gabriel, Le rêve et l'action, Paris, Flammarion, 1913.

Plusieurs allusions et signale le "rêve poétique de Nietzsche" interprété par la "demi-culture" (p. 218-219).

 

ESCOUBE Paul, Préférences, Paris, Mercure de France, 1913.

Nombreuses évocations de Nietzsche, notamment dans les chapitres consacrés à Charles Guérin et Remy de Gourmont.

 

ESTEVE Louis, Une nouvelle psychologie de l'impérialisme: Ernest Seillière, Paris, Alcan, 1913.

Nombreuses évocations de Nietzsche.

 

FAGUET Emile, Initiation philosophique, Paris, Hachette, 1913.

35ème mille. Plusieurs évocations de Nietzsche.

 

GRANDJEAN Frank, Une révolution dans la philosophie. La doctrine de M. Henri Bergson, Genève (Atar), Paris (Alcan), 1913.

Réédition revue et augmentée en 1916, rééditée en 1930.

Nombreuses évocations de Nietzsche.

 

HENDRYK Léon, La Volonté d'harmonie, Paris, Grasset, 1913.

Réplique à Nietzsche, La Volonté de puissance.

 

LEBLOND Marius-Ary, La France devant l'Europe, Paris, Charpentier, 1913.

 

MAURRAS Charles, L'Action française et la religion catholique : les éléments d'une imposture, agressions libérales, démocratiques, sillonistes : les maîtres de l'Action française, l'Action française et la morale, Paris, Nouvelle librairie nationale, 1913.

En réaction au livre de Jules Pierre, Avec Nietzsche à l'assaut du christianisme, long démenti quant à l'influence des idées de Nietzsche sur l'Action française (p. 115-120)

 

MORICE Charles, Le retour ou: Mes raisons, Paris, Albert Messein, 1913.

A propos de son admiration pour Nietzsche et de son incompréhension (p. 65).

 

RETTE Adolphe, Au pays des lys noirs. Souvenirs de jeunesse et d'âge mûr, Paris, P. Téqui, 1913.

Souvenirs de jeunesse sur Nietzsche (p. 21)

 

SEGOND J., L'intuition bergsonienne, Paris, Alcan, 1913.

2ème édition en 1916. Passages sur les affinités entre Nietzsche et Bergson.

 

SUARES André, Trois hommes. Pascal, Ibsen, Dostoïevski, Paris, NRF, 1913.

Le chapitre sur Dostoïevski contient des parallèles avec Nietzsche.

Nietzsche ou le nietzschéisme dans la littérature

BOIS Jules, "L'Eternel Retour", in Comoedia, n°2009, 2 avril 1913, p. 5.

Roman inédit. Suite dans les numéros suivants.

 

BOISANGER Henri de, "Le coup de fouet", in Le Correspondant, 85ème année, 25 février 1913, p. 703-735.

Eloge de l'alcool sur les soldats et de la "doctrine de Nietzsche" qui "devrait être celle des officiers". Le personnage est tourné en ridicule par l'instituteur car il n'a pas lu Nietzsche (p. 733).

 

GASQUET Joachim, Tu ne tueras point..., Paris, Oudin, 1913.

Roman avec un personnage principal inspiré par la lecture de Nietzsche

 

MAURIAC François, L'enfant chargé de chaînes, Paris, Grasset, 1913

Le personnage Jérome a inconsciemment subi l'influence du nietzschéisme (p. 131).

 

VAILLANT-COUTURIER Paul, La visite du berger: poèmes, Paris, Editions du temps présent, 1913.

Nomme Nietzsche dans un de ses poèmes: Je ne me souviens plus.


dernières mises à jour

 

 

Moteur de recherche:

NOUVEAU:

 

Jean-Pierre DUMONT

Nietzsche et Loti. Et vice versa (2021)

 

 

 Julien Dupré

Nietzsche et les nationalistes français. Réceptions et usages d’une œuvre philosophique (1898 – 1945) lire

 

Renée Thomas

"Nietzsche dans l'enseignement de la philosophie en classe Terminale" (1985)

 

Rahel Wartenweiler

Charles Andler et la politisation de Nietzsche: une analyse de la dimension politique d’un transfert culturel (1890-1933)  lire

 

Projet de recherche

“The work must go on.” An investigation of Charles Andler, Malwida von Meysenbug, and the Nexus of Nietzschean Socialism (1890-1930) (Martine Béland) – CCÉAE (umontreal.ca)

 

La philosophie de  Nietzsche et le mouvement socialiste français (1890-1914)

Don LONGO

 

"Le Sang de Nietzsche" testament d'Arnaud Dandieu. Edition commentée par Christian Roy (2015/2020) 

 

 

Nietzsche et Zola

(Jean-Pierre Dumont, septembre 2019)

 

Que pensait Emile Zola de Nietzsche? de Wagner? lire

 

 

"Nietzsche wirkt in die populäre Breite, und man muss in die Breite gehen" (Andreas Urs Sommer, Nietzsche und die Folgen, 2017)

 

"Viele neue Nietzsches sollen zutage treten? - Ein paar wenige würden genügen..." (Reto Winteler, Friedrich Nietzsche, der erste tragische Philosoph, eine Entdeckung, Basel Schwabe Verlag, 2014)

Laure Verbaere

Nietzsche et l'agrégation de philosophie (avril 2019) lire

OUTIL: Nietzsche et les philosophes français: traces empiriques et paroles 1889-1903 lire

Les éditions de Zarathoustra de 1920 à 1935 voir

et de 1935 à 1950 voir

Dominique de Gaultier de Laguionie, petit-neveu du philosophe français Jules de Gaultier (1858-1942) met à disposition les archives dont il dispose. voir

Jules de Gaultier et Nietzsche

Don Longo:

Les pèlerins à Sils-Maria voir

" (...) [l]es philosophes de profession [...] oublient que Nietzsche ne promulgue pas un catéchisme nouveau mais nous invite à créer nous- même le système des valeurs auquel nous voulons dévouer notre vie. Dosons en nous la quantité de dionysisme et de christianisme mystique qui va nous inspirer. Il y aura autant de solutions qu'il y aura d'individus et c'est de leur collaboration que naîtra la vie nouvelle." (Charles Andler, 1932)

 

Traces orales

Nietzsche « n'est pas allé assez loin dans le sens de sa propre doctrine ; il n'a pas été assez nietzschéen. (…) Nietzsche n'a pas encore un sens suffisant de la relativité : il est encore trop systématique. » (Frédéric RAUH, extrait de cours à la Sorbonne, 1904)

 

 

"Chaque doctrine nouvelle présente certaines arêtes et extrémités outrancières autour desquelles la curiosité frivole de la multitude voltige hâtivement mais ce n'est pas l'exactitude ou la fausseté de quelques points particuliers, ce sont l'étendue et la profondeur de la création qui doivent retenir notre attention. Je ne me suis jamais demandé si les théories nietzschéennes du «surhomme » ou de l'« éternel retour » sont justes ou non: et qui se le demanderait encore, en dehors de quelques ratiocineurs et éplucheurs de livres ? Une grande œuvre ne nous intéresse toujours que par ce double côté: l'homme créateur et l'action créatrice." (Stefan Zweig, L'Humanité, 21 mai 1926)

Le Rire, 10 décembre 1910