1892

Articles qui évoquent Nietzsche 1892

ALBERT Henri, "Max Klinger. La peinture et le dessin", {Les livres}, in Revue indépendante, 22, janvier-mars 1892, p. 130-132.

"On s'incline devant lui (Klinger), comme on s'incline devant Nietzsche, plein d'admiration, quoique souvent sans comprendre" (p. 131).

 

WYZEWA Teodor de, « Richard Wagner. D’après les souvenirs de M. de Wolzogen », in Revue bleue, 23 janvier 1892, p. 119-122.

Invite les musiciens à lire la « brochure » de Nietzsche sur Wagner. Note qu’elle a porté un « coup terrible » à la « religion wagnérienne » (p. 122).

 

CRAYON D'OR, "Pour les femmes", in Le Figaro, 16 avril 1892, p. 2.

Signale l'arrivée d'Oscar "Wild" à Paris et l'oppose à Nietzsche en remarquant : "Je trouve criminels les philosophes comme Nicht, qui déclarent : Il n'y a rien. J'aime mieux entendre dire et répéter : Il y a tout".

 

BERTHA A. de, « Du wagnérisme triomphant », in Nouvelle Revue, tome 76, mai-juin 1892, p. 148-159.

 

Anonyme, {Nouvelles de l’étranger}, in Revue bleue, n°23, 4 juin 1892, p. 735-736.

Note que Stirner est, avec Nietzsche, « un de ceux qu’il y aurait le plus intérêt à faire connaître en France » (p. 735).

 

LAZARE Bernard, « Synthèse de l’antisémitisme, par Edmond Picard », {les livres}, in Entretiens politiques et littéraires, vol. 4, n°27, 1er juin 1892, p. 262-268.

Note : « Cette haute et pure notion de la valeur du sacrifice, de l'homme se dévouant pour ses semblables, leur donnant sa vie, est une notion purement sémitique. Frédéric Nietzche a vu très clair dans cela, il a soutenu la force aryenne, il l'a louée, et a reconnu que la loi d'amour était venu d'Orient : des Sémites. » (p. 264)

 

L’ERMITE, Bernard, {A travers les revues}, in L’Ermitage, vol. 4, juin 1892, p. 410-414.

 

HANSSON Ola, "Les chants d'Öfeg. Poèmes en prose", in Mercure de France, tome 5, n˚30, juin 1892, p. 103-113.

Le traducteur, Jean de Néthy, remarque que quelques poèmes, "connus et traduits en Allemagne, y paraissent une expression lyrique des doctrines philosophiques anarchistes et du personnalisme autoritaire de Nietzsche" (p. 103).

 

L’ERMITE Bernard, {A travers les revues}, in L’Ermitage, juillet 1892, p. 62-64.

"Hors France", signale le succès de Nietzsche et Hansson (p. 62).

 

BARRES Maurice, "La querelle des nationalistes et des cosmopolites", in Le Figaro, 4 juillet 1892, p. 1.

Notes: "Depuis trois mois, Nietsche, philosophe allemand qui n'a pas encore été traduit, peut compter sur les parfaites sympathies de la jeunesse qui lui ont été acquises dès qu'on a eu prononcé son nom".Souligne : "(...) il se publie en Belgique un magazine : La Société nouvelle, [...] qui est bien le plus intéressant avec Nietzsche, Kropotkine, Emerson, Whitman, Gustave Kahn, Brouez, etc, de tous les recueils imprimés en langue française."

 

Anonyme, {Le Mois}", in Société nouvelle, 1, 1892, p. 130.

Signale les propos flatteurs de Maurice Barrès dans le Figaro.

 

AUGUST Karl, « La littérature allemande contemporaine », in L’Ermitage, juillet-décembre 1892, p. 193-195.

 

SAINT ANTOINE, {Les proses}, in L’Ermitage, juillet-décembre 1892, p. 410-412.

 

VALLETTE Alfred (signé A. V.), {Journaux et revues}, in Mercure de France, tome 5, n˚32, août 1892, p. 366-71.

Vallette remarque que Nietzsche et Lombroso ont été les éducateurs de Ola Hansson (p. 370).

 

DREYFUS Robert, "La situation en littérature", in Le Banquet, n˚5, octobre 1892, p. 158-160.

Se prononce contre l'importation des littératures étrangères en France à l'exception de celle de Nietzsche (p.159).

 

NIZET Henri, « La multiplicité du Moi », in Figaro, 25 octobre 1892, p. 1.

Conclut par une citation de Nietzsche extraite d'Ainsi Parlait Zarathoustra.

 

 


Moteur de recherche:

Valentine de Saint-Point et Nietzsche

"Le Sang de Nietzsche" testament d'Arnaud Dandieu. Edition commentée par Christian Roy (2015/2020) 

 

 

Nietzsche et Zola

(Jean-Pierre Dumont, septembre 2019)

 

Que pensait Emile Zola de Nietzsche? de Wagner? lire

 

"Nietzsche wirkt in die populäre Breite, und man muss in die Breite gehen" (Andreas Urs Sommer, Nietzsche und die Folgen, 2017)

 

"Viele neue Nietzsches sollen zutage treten? - Ein paar wenige würden genügen..." (Reto Winteler, Friedrich Nietzsche, der erste tragische Philosoph, eine Entdeckung, Basel Schwabe Verlag, 2014)

Laure Verbaere

Nietzsche et l'agrégation de philosophie (avril 2019) lire

OUTIL: Nietzsche et les philosophes français: traces empiriques et paroles 1889-1903 lire

Les éditions de Zarathoustra de 1920 à 1935 voir

et de 1935 à 1950 voir

Dominique de Gaultier de Laguionie, petit-neveu du philosophe français Jules de Gaultier (1858-1942) met à disposition les archives dont il dispose. voir

Jules de Gaultier et Nietzsche

Don Longo:

Les pèlerins à Sils-Maria voir

" (...) [l]es philosophes de profession [...] oublient que Nietzsche ne promulgue pas un catéchisme nouveau mais nous invite à créer nous- même le système des valeurs auquel nous voulons dévouer notre vie. Dosons en nous la quantité de dionysisme et de christianisme mystique qui va nous inspirer. Il y aura autant de solutions qu'il y aura d'individus et c'est de leur collaboration que naîtra la vie nouvelle." (Charles Andler, 1932)

Becoming a Destiny: The Nietzsche Vogue in French intellectual Life, 1891-1918 (Christopher E. Forth, Dissertation, State University of New York, Buffalo, 1994)

Traces orales

Nietzsche « n'est pas allé assez loin dans le sens de sa propre doctrine ; il n'a pas été assez nietzschéen. (…) Nietzsche n'a pas encore un sens suffisant de la relativité : il est encore trop systématique. » (Frédéric RAUH, extrait de cours à la Sorbonne, 1904)

 

"Chaque doctrine nouvelle présente certaines arêtes et extrémités outrancières autour desquelles la curiosité frivole de la multitude voltige hâtivement mais ce n'est pas l'exactitude ou la fausseté de quelques points particuliers, ce sont l'étendue et la profondeur de la création qui doivent retenir notre attention. Je ne me suis jamais demandé si les théories nietzschéennes du «surhomme » ou de l'« éternel retour » sont justes ou non: et qui se le demanderait encore, en dehors de quelques ratiocineurs et éplucheurs de livres ? Une grande œuvre ne nous intéresse toujours que par ce double côté: l'homme créateur et l'action créatrice." (Stefan Zweig, L'Humanité, 21 mai 1926)

Comoedia, 28 mars 1914
Comoedia, 28 mars 1914

Le Rire, 10 décembre 1910