Bibliographie inédite des publications françaises sur Nietzsche 1868-1940 (Laure Verbaere et Donato Longo)

1911-1918: BIBLIOGRAPHIE ET COMMENTAIRES DE LAURE VERBAERE

 

(en savoir plus)

1912

Ouvrages sur Nietzsche


 

 

 

BENOIST-HANAPPIER Louis, En marge de Nietzsche. Philosophèmes, Paris, Eugène Figuière, 1912.

Des extraits sont publiés dans Paris-Midi, 25 avril 1912, p. 2.


 

 

COR Raphaël, Essais sur la sensibilité contemporaine: Nietzsche, Paris, Falque, 1912.

Sur Nietzsche (p. 25-92).

 


ESTEVE Louis, De Nietzsche à Bouhélier: essai de philosophie naturiste, Paris, E. Figuière, 1912.

 

 

 

FONSEGRIVE Georges-Lespinasse, Solidarité, piété, charité: examen de la nouvelle morale, Paris Bloud, 1912

Contient: "V. Nietzsche et la condamnation des faibles" (p. 37-42).

 


 

GAULTIER Jules de, Entretiens avec ceux d'hier et d'aujourd’hui. Comment naissent les dogmes?, Paris, Mercure de France, 1912.

Contient: "Nietzsche et la vertu des contraires" (p. 191-234).

Un extrait a paru dans Paris-Midi du 22 avril 1912.

 

HALEVY Daniel, La vie de Frédéric Nietzsche, Paris, Calmann-Lévy, 1912.

Réédition.

 

LICHTENBERGER Henri, La philosophie de Nietzsche, Paris, Alcan, 1912.

13ème édition.

 

ROBERT Arthur, Histoire de la philosophie, Québec, Laflamme et Proulx, 1912.

Contient une entrée sur Nietzsche (p. 351-354).

 

SIMMEL Georg, Mélanges de philosophie relativiste, Paris, 1912.

Traduit de l'allemand par A. Guillain. Contient une étude sur le but de la vie chez Schopenhauer et Nietzsche (p. 1-16).

Ouvrages qui évoquent Nietzsche

BAUER Arthur, La conscience collective et la morale, Paris, Alcan, 1912.

Sur la "volonté de puissance", p. 127 sq.

 

BOURDEAU Jean, La philosophie affective. Nouveaux courants et nouveaux problèmes dans la philosophie contemporaine, Paris, Alcan, 1912.

 

CAULLE E., La morale catholique et la pureté, Paris, Bloud, 1912.

Expose et réfute les différents systèmes de morales préconisés dans l'enseignement primaire ou par les philosophes à la mode. Nocivité de Nietzsche.

 

CRUPPI Louise, Femmes écrivains d'aujourd'hui. I, Suède, Paris, Fayard, 1912.

Evoque Nietzsche dans les chapitres sur Ellen Key.

 

DORNIS Jean, La sensibilité dans la poésie française contemporaine, Paris, Fayard, 1912.

A propos de l'influence de Nietzsche. Aussi sur Edouard Schuré.

 

DUGAS Ludovic, L'éducation du caractère, Paris, Alcan, 1912.

Reprises de vue éducatives de Nietzsche.

 

LUBAC Jean, La valeur du spiritualisme, Paris, Grasset, 1912.

Critique (p. 192-193). Par exemple: "Seul un esprit déséquilibré pouvait faire ce rêve d'une humanité grandie par la volonté d'accroître les souffrances des opprimés et par le déchaînement impitoyable de la force. Cette doctrine d'un poète exalté a eu malheureusement dans la mentalité contemporaine une répercussion néfaste." (p. 192)

 

MARCERON André, La morale par l'Etat, Paris, Alcan, 1912.

Allusions à la morale de Nietzsche.

 

MELIA Paul, Stendhal et ses commentateurs, 1912.

L'auteur souligne l'influence de Stendhal sur Nietzsche.

 

MÜNCH W., Parents, professeurs et écoles d'aujourd'hui, Paris et Toulouse, Didier et Privat, 1912.

Traduction et commentaires par Gaston Raphaël.

Souligne influence de Nietzsche dans les tendances modernes, notamment dans le chapitre "Négligences de la part des familles" (p. (145).

 

PALANTE Georges, La philosophie du bovarysme, Jules de Gaultier, Paris, Mercure de France, 1912.

 

RAPPOPORT Charles, Encyclopédie socialiste, syndicale et coopérative de l'Internationale ouvrière. 4 La révolution sociale, Paris, Quillet, 1912.

Nietzsche est critiqué dans le chapitre XIV: la critique de l'anarchisme individualiste (p. 315-319).

Nietzsche dans la littérature

BATAILLE Henry, Les flambeaux, 1912.

Pièce

 

BERNEDE Arthur et BRUANT Aristide, "Cœur de Française. Grand roman inédit", in Le Petit Parisien, n°134, 23 septembre 1912, p. 2.

Troisième partie. Quiproquo avec Nietzsche. Drôle...

 

LENERU Marie, Le Redoutable, Paris, Hachette, 1912.

Pièce en trois actes jouée à l'Odéon en 1912.

L'auteure se défend dans la préface de devoir aux idées de Nietzsche.

 

LICHTENBERGER André, Petite Madame, Paris, Plon, 1912.

Réédition en 1928.

Le personnage de la belle-mère "a une haute culture, des goûts littéraires, voire philosophiques. Elle ne dédaigne pas de butiner Nietzsche ou Bergson".

 

NORMAND Pierre, L'annonciation, Paris, Sansot, 1912.

 

TRAZ Robert de, "L'homme dans le rang (1ère partie)", in Bibliothèque universelle et revue suisse, 67, n°201, 1912, p. 479-517.

Le personnage est féru de Nietzsche (p. 494 et 497).

 

 


dernières mises à jour

 

 

Moteur de recherche:

NOUVEAU:

 

Jean-Pierre DUMONT

Nietzsche et Loti. Et vice versa (2021)

 

 

 Julien Dupré

Nietzsche et les nationalistes français. Réceptions et usages d’une œuvre philosophique (1898 – 1945) lire

 

Renée Thomas

"Nietzsche dans l'enseignement de la philosophie en classe Terminale" (1985)

 

Rahel Wartenweiler

Charles Andler et la politisation de Nietzsche: une analyse de la dimension politique d’un transfert culturel (1890-1933)  lire

 

Projet de recherche

“The work must go on.” An investigation of Charles Andler, Malwida von Meysenbug, and the Nexus of Nietzschean Socialism (1890-1930) (Martine Béland) – CCÉAE (umontreal.ca)

 

La philosophie de  Nietzsche et le mouvement socialiste français (1890-1914)

Don LONGO

 

"Le Sang de Nietzsche" testament d'Arnaud Dandieu. Edition commentée par Christian Roy (2015/2020) 

 

 

Nietzsche et Zola

(Jean-Pierre Dumont, septembre 2019)

 

Que pensait Emile Zola de Nietzsche? de Wagner? lire

 

 

"Nietzsche wirkt in die populäre Breite, und man muss in die Breite gehen" (Andreas Urs Sommer, Nietzsche und die Folgen, 2017)

 

"Viele neue Nietzsches sollen zutage treten? - Ein paar wenige würden genügen..." (Reto Winteler, Friedrich Nietzsche, der erste tragische Philosoph, eine Entdeckung, Basel Schwabe Verlag, 2014)

Laure Verbaere

Nietzsche et l'agrégation de philosophie (avril 2019) lire

OUTIL: Nietzsche et les philosophes français: traces empiriques et paroles 1889-1903 lire

Les éditions de Zarathoustra de 1920 à 1935 voir

et de 1935 à 1950 voir

Dominique de Gaultier de Laguionie, petit-neveu du philosophe français Jules de Gaultier (1858-1942) met à disposition les archives dont il dispose. voir

Jules de Gaultier et Nietzsche

Don Longo:

Les pèlerins à Sils-Maria voir

" (...) [l]es philosophes de profession [...] oublient que Nietzsche ne promulgue pas un catéchisme nouveau mais nous invite à créer nous- même le système des valeurs auquel nous voulons dévouer notre vie. Dosons en nous la quantité de dionysisme et de christianisme mystique qui va nous inspirer. Il y aura autant de solutions qu'il y aura d'individus et c'est de leur collaboration que naîtra la vie nouvelle." (Charles Andler, 1932)

 

Traces orales

Nietzsche « n'est pas allé assez loin dans le sens de sa propre doctrine ; il n'a pas été assez nietzschéen. (…) Nietzsche n'a pas encore un sens suffisant de la relativité : il est encore trop systématique. » (Frédéric RAUH, extrait de cours à la Sorbonne, 1904)

 

 

"Chaque doctrine nouvelle présente certaines arêtes et extrémités outrancières autour desquelles la curiosité frivole de la multitude voltige hâtivement mais ce n'est pas l'exactitude ou la fausseté de quelques points particuliers, ce sont l'étendue et la profondeur de la création qui doivent retenir notre attention. Je ne me suis jamais demandé si les théories nietzschéennes du «surhomme » ou de l'« éternel retour » sont justes ou non: et qui se le demanderait encore, en dehors de quelques ratiocineurs et éplucheurs de livres ? Une grande œuvre ne nous intéresse toujours que par ce double côté: l'homme créateur et l'action créatrice." (Stefan Zweig, L'Humanité, 21 mai 1926)

Le Rire, 10 décembre 1910