Bibliographie inédite des publications françaises sur Nietzsche 1868-1940 (Laure Verbaere et Donato Longo)

1911-1918: BIBLIOGRAPHIE ET COMMENTAIRES DE LAURE VERBAERE

 

(en savoir plus)

1916


Ouvrages sur Nietzsche ou avec un chapitre sur Nietzsche

BAINVILLE Jacques, La guerre et l'Italie, Paris, Fayard, 1916.

Contient dans le chapitre IV (111-145): "Futurisme" et Nietzschéisme.

 

BERTRAND Louis, Les grands coupables, Paris, Fayard, 1916.

Contient les articles publiés en 1914 et 1915 dans la Revue des Deux Mondes.

 

DELFOUR Abbé, La culture latine, Paris, Nouvelle Librairie Nationale, 1916.

Contient "Le surhomme d'après Nietzsche et Goethe" et "Le Surhomme français".

 

GASC P., A la veille d'une agression. Paroles perdues... 1913, Perpignan, Imp. de "L'Indépendant", 1916.

Articles recueillis sur le désir de l'auteur, mobilisé au front, par E. Voulland, professeur à Perpignan. In-8° (22x14), 31 p.
D'après Marcel Rieunier et Jean Dubois (dir.), Collection Henri Leblanc destinée à l'Etat, tome 8, Paris, Emile-Paul Frères, 1922, p. 7: Réimpression d'articles parus en 1913 : -L'Allemagne et ses éducateurs, Fichte, Hegel, Nietzsche. Les pangermanistes et la légion étrangère. Les deux erreurs. Réflexions sur la loi de 3 ans.

 

PFEILSCHIFTER Georg, La culture allemande, le catholicisme et la guerre. Réponse à l'ouvrage français "Le catholicisme et la guerre", Amsterdam-Rotterdam, C. L. Van Langenruysen, 1916.

Avec la collaboration de MM. G. Briefs, G. J. Ebers, M. von Faulhaber, H. Finke, H. von Grauert, K. Hoeber... H. Schrörs, W. B. Switalski.

Contient au chapitre 18: L'idée humanitaire dans les belles lettres et l'art allemands, par le professeur Karl Muth à Munich, (p. 429-446) avec une partie consacrée à Nietzsche (p. 443-444). Par ailleurs, des discussions sur Nietzsche, son succès en France et en Allemagne, sa qualité de philosophe. Egalement des analyses de sa responsabilité dans la guerre et des manipulations dont il est l'objet en France.

Ouvrages qui évoquent Nietzsche

Plan d'études et programmes de l'enseignement secondaire, Paris, Vuibert, 1916.

10ème édition. Nietzsche est dans la liste des auteurs allemands au programme de l'enseignement des langues vivantes pour la classe de philosophie et de mathématiques (p. 83).

 

Le Guide médical (Bréviaire médical) du soldat, Paris, Au Journal des médecins, 1916.

Contient une citation de "Nietzche" sur "la Cuisine allemande" (p. 11)

 

ANDRE Marius, La Catalogne et les germanophiles, Barcelona, Libreria espanyola, 1916.

Contient une citation de Nietzsche et quelques remarques (p. 15-16)

 

BARRES Maurice, L'âme française et la guerre, 4 L'amitié des tranchées, Paris, Emile-Paul Frères, 1916.

Réunion d'articles publiés en 1915. Contient: "Il est clair que certains ouvriers français, en adoptant le Marxisme, certains amateurs, en se livrant aux rêves wagnériens, d'autres curieux, en applaudissant les délires de Nietzsche, ont trahi la cause de la France. Ils n'ont pas servi leur Patrie" (p. 252).

 

BARRES Maurice, Autour de Jeanne d'Arc, Paris, Champion, 1916.

Note que "l'Allemagne s'enfonce dans une conception inhumaine et antichrétienne, dont Nietzsche est le plus récent prophète" (p. 58). Mêle Goethe, Hegelianisme, Marxisme, Wagnérisme, les doctrines de l'état-major et de Nietzsche (p. 59). 

 

BELOT Gustave, "La guerre et l'enseignement secondaire", in La guerre et la vie de demain, conférences de l'Alliance d'hygiène sociale 1914-1916, Paris, Alcan, 1916, p. 259-304.

Texte de la conférences prononcée le 26 mars 1915, sous la présidence d'Ernest Lavisse. Sur la manière dont Nietzsche fut reçu dans l'enseignement secondaire comme un rêveur. Malheureusement, l'expérience a montré que ce n'était pas seulement de vaines formules (p. 292)

 

BESSE Clément, La musique allemande chez nous, Paris, Lethielleux, 1916.

Nombreuses allusions à Nietzsche, notamment à ses relations avec Wagner.

 

BLOY Léon, Au seuil de l'apocalypse 1913-1915, Paris, Mercure de France, 1916.

"Faire de beaux livres, me dites-vous. Qui les lirait? Ma Jeanne d'Arc et l'Allemagne ne se vend pas. Nos héros s'entraînent en dévorant les Trois Mousquetaires ou le Comte de Monte Christo. Quelques intellectuels s'arrachent Barrés ou Aristide Bruant. Il y a même des artilleurs qui ont emporté du Bergson et je connais un avocat sans peur qui avait fourré dans son sac deux ou trois volumes de Nietzsche. Qui pourrais-je intéresser, ne sachant parler que de Dieu?" (p. 329)

 

BOIS Henri, Kant et l'Allemagne, Paris, Librairie protestante, 1916.

Conférence donnée à la Salle de /a Société d'Horticulture, à Paris; le 4 février 1916, sous la présidence de M. Samuel Rocheblave, professeur au Lycée Janson de Sailly et à l'Ecole des Beaux-Arts.

Evoque Nietzsche particulièrement p. 7-10.

 

DAUDET Léon, L'hérédo, Paris, Nouvelle librairie nationale, 1916.

 

DELAIRE Alexis, Au lendemain de la victoire, le nouvel équilibre européen, Paris, Nouvelle librairie nationale, 1916.

Avec une préface de Maurice Barrès.

Evoque le succès de Nietzsche en Allemagne.

 

FONSEGRIVE George, "Kultur" et civilisation, Paris, Bloud et Gay, Pages actuelles, 1916.

"La période héroïque de la philosophie allemande, commencée avec Leibnitz, continuée avec Kant, Fichte, Schelling et Hegel, s'est close avec Schopenhauer et Nietzsche." (p. 22)

 

GRANDJEAN Frank, Une révolution dans la philosophie. La doctrine de M. Henri Bergson, Genève (Atar), Paris (Alcan), 1916.

2ème édition, revue, augmentée et suivie d'une réponse à M. Julien Benda.

Nombreuses évocations de Nietzsche.

 

LOTE René, Germania: l'Allemagne et l'Autriche dans la civilisation et l'histoire, Paris, Nancy, Berger-Levrault, 1916.

Contient "Trois des "surhommes" du XIXe siècle" (p. 187-191).

 

MARGUERITTE Paul, L'immense effort 1915-1916, Paris, Flammarion, 1916.

Rapporte les propos de Hauptmann selon lequel les soldats allemands ont Schopenhauer, Nietzsche et la Bible dans leur giberne (p. 190).

 

MAURRAS Charles, Quand les Français ne s'aiment pas, Paris, Nouvelle librairie nationale, 1916.

Nietzsche (p. 107-108 et 126-138). 

 

MAXWELL J., La Philosophie sociale et la Guerre actuelle, Paris, Alcan, 1916.

"L'État allemand est devenu une sorte de Dionysiaque à la façon de Nietzsche. Il est amoral, ou plutôt n'a qu'un devoir moral : l'affirmation et le développement de sa puissance. Ce devoir est impératif et aucune règle morale ne peut le faire fléchir. L'Allemagne a cultivé sa force, et s'est militarisée." (p. 198)

 

SEGOND Joseph, L'intuition bergsonienne, Paris, Alcan, 1916.

2ème édition (1ère, 1913 et 3ème, 1930). Evoque similitudes entre Bergson et Nietzsche

 

SOLOVIEV Vladimir, Trois entretiens sur la guerre la morale et la religion, Paris, Plon, 1916.

Traduits du russe et avec une introduction par Eugène Tavernier (p. I-CIV) qui cite Nietzsche (p. LXXXIX et XCVIII).

Nietzsche dans la poésie

BENOLIEL Joseph, Les surhommes au carcan ou La seconde nuit de Walpurgis, Lisbonne, 1916.

Poèmes en trois veilles.

 

JAMMES Francis, Clairières dans le ciel (1902-1906), Paris, Mercure de France, 1916.

Contient « Comme un insecte » qui évoque Nietzsche (p. 141).


dernières mises à jour

 

 

Moteur de recherche:

NOUVEAU:

 

Jean-Pierre DUMONT

Nietzsche et Loti. Et vice versa (2021)

 

 

 Julien Dupré

Nietzsche et les nationalistes français. Réceptions et usages d’une œuvre philosophique (1898 – 1945) lire

 

Renée Thomas

"Nietzsche dans l'enseignement de la philosophie en classe Terminale" (1985)

 

Rahel Wartenweiler

Charles Andler et la politisation de Nietzsche: une analyse de la dimension politique d’un transfert culturel (1890-1933)  lire

 

Projet de recherche

“The work must go on.” An investigation of Charles Andler, Malwida von Meysenbug, and the Nexus of Nietzschean Socialism (1890-1930) (Martine Béland) – CCÉAE (umontreal.ca)

 

La philosophie de  Nietzsche et le mouvement socialiste français (1890-1914)

Don LONGO

 

"Le Sang de Nietzsche" testament d'Arnaud Dandieu. Edition commentée par Christian Roy (2015/2020) 

 

 

Nietzsche et Zola

(Jean-Pierre Dumont, septembre 2019)

 

Que pensait Emile Zola de Nietzsche? de Wagner? lire

 

 

"Nietzsche wirkt in die populäre Breite, und man muss in die Breite gehen" (Andreas Urs Sommer, Nietzsche und die Folgen, 2017)

 

"Viele neue Nietzsches sollen zutage treten? - Ein paar wenige würden genügen..." (Reto Winteler, Friedrich Nietzsche, der erste tragische Philosoph, eine Entdeckung, Basel Schwabe Verlag, 2014)

Laure Verbaere

Nietzsche et l'agrégation de philosophie (avril 2019) lire

OUTIL: Nietzsche et les philosophes français: traces empiriques et paroles 1889-1903 lire

Les éditions de Zarathoustra de 1920 à 1935 voir

et de 1935 à 1950 voir

Dominique de Gaultier de Laguionie, petit-neveu du philosophe français Jules de Gaultier (1858-1942) met à disposition les archives dont il dispose. voir

Jules de Gaultier et Nietzsche

Don Longo:

Les pèlerins à Sils-Maria voir

" (...) [l]es philosophes de profession [...] oublient que Nietzsche ne promulgue pas un catéchisme nouveau mais nous invite à créer nous- même le système des valeurs auquel nous voulons dévouer notre vie. Dosons en nous la quantité de dionysisme et de christianisme mystique qui va nous inspirer. Il y aura autant de solutions qu'il y aura d'individus et c'est de leur collaboration que naîtra la vie nouvelle." (Charles Andler, 1932)

 

Traces orales

Nietzsche « n'est pas allé assez loin dans le sens de sa propre doctrine ; il n'a pas été assez nietzschéen. (…) Nietzsche n'a pas encore un sens suffisant de la relativité : il est encore trop systématique. » (Frédéric RAUH, extrait de cours à la Sorbonne, 1904)

 

 

"Chaque doctrine nouvelle présente certaines arêtes et extrémités outrancières autour desquelles la curiosité frivole de la multitude voltige hâtivement mais ce n'est pas l'exactitude ou la fausseté de quelques points particuliers, ce sont l'étendue et la profondeur de la création qui doivent retenir notre attention. Je ne me suis jamais demandé si les théories nietzschéennes du «surhomme » ou de l'« éternel retour » sont justes ou non: et qui se le demanderait encore, en dehors de quelques ratiocineurs et éplucheurs de livres ? Une grande œuvre ne nous intéresse toujours que par ce double côté: l'homme créateur et l'action créatrice." (Stefan Zweig, L'Humanité, 21 mai 1926)

Le Rire, 10 décembre 1910