Bibliographie inédite des publications françaises sur Nietzsche 1868-1940 (Laure Verbaere et Donato Longo)

1868-1910: BIBLIOGRAPHIE ET COMMENTAIRES DE LAURE VERBAERE

 

(en savoir plus)

1901

Articles et comptes rendus sur Nietzsche

LE VERRIER Charles, "Friedrich Nietzsche", {Etudes critiques}, in Revue de métaphysique et de morale, tome 9, n˚1, janvier 1901, p. 70-99.

 

GAULTIER Jules, "Le philosophe comme créateur de valeurs", in Flegrea 1, 20 Janvier 1901, p. 137-155.

 

ALBERT Henri, "Friedrich Nietzsche : Gesammelte Briefe, vol. I", {Lettres allemandes}, in Mercure de France, tome 37, n˚134, février 1901, p. 550-553. [3]

 

ALBERT Henri, {Lettres allemandes}, in Mercure de France, tome 37, n˚134, février 1901, p. 554.

Signale la publication dans la Neue deutsche Rundschau de lettres de Frédéric Nietzsche à Malwida de Meysenbug (p. 554). [4]

 

BASCH Victor, "Individualistes modernes. I Friedrich Nietzsche", in La Grande Revue 1, n˚17, 1er février 1901, p. 357-383.

 

FOUILLEE Alfred, "La religion de Nietzsche", in Revue des Deux Mondes, tome 1, 1er février 1901, p. 563-594.

 

MORLAND Jacques, "Les interprétations de l’œuvre de Nietzsche", in L'Ermitage, tome 1, n˚2, février 1901, p. 136-145.

 

WYZEWA Teodor de, "Le Gai Savoir, par Frédéric Nietzsche", {Livres nouveaux. Histoire. - Philosophie}, in L'Illustration, n˚3024, 9 février 1901, p. 94.

     

HIRSCH Charles-Henri, {Les revues}, in Mercure de France, tome 37, n˚135, mars 1901, p. 800-809.

Compte-rendu de Victor Basch, "Individualistes modernes. F. Nietzsche" publié dans la Grande Revue.

 

HIRSCH Charles-Henri, ""La religion de Nietzsche" de Fouillée dans la Revue des Deux Mondes", in Mercure de France, tome 37, n˚135, mars 1901, p. 809.

 

MEYSENBUG Malwida de, "Frédéric Nietzsche. Souvenirs et correspondance (1872-1876)", in La Grande Revue 16, 1er mars 1901, p. 517-557.

Présentation de dix-sept lettres de Nietzsche.

 

PROZOR M., "Nietzsche en Russie", in Mercure de France tome 37, n˚135, mars 1901, p. 671-688.

 

Anonyme, "F. Nietzsche, Le Gai Savoir", in La vie parisienne, 9 mars 1901.

 

Anonyme, "Entre camarades", in Revue internationale de l'enseignement, volume 41, n˚3, 15 mars 1901, p. 288.

Annonce la création de cette publication et indique le contenu du premier numéro : l'étude d'Henri Lichtenberger sur Nietzsche.

 

GAULTIER Jules de, "Le sens de la hiérarchie chez Nietzsche", in Revue hebdomadaire, tome 4, 16 mars 1901, p. 509-539.

 

ALBERT Henri, {Lettres allemandes}, in Mercure de France, tome 38, n˚136, avril 1901, p. 253-257.

Compte rendu de M. Gregor de Glasenapp, Essays : "Une longue étude sur Nietzsche et Tolstoï occupe le centre de ses dissertations. Le critique a reconnu que ces deux esprits, également opposés aux tendances générales de leur époque, présentaient, sur le domaine de la morale, une antinomie irréductible entre deux conceptions également justifiables" (p. 254-255). [5]

 

ALBERT Henri, {Lettres allemandes}, in Mercure de France, tome 38, n˚136, avril 1901, p. 253-257.

Signale Carl Heckel, "Frédéric l'Inactuel" publié dans la Wiener Rundschau (p. 256). [6]

 

FAGUET Emile, « Nietzsche et Corneille », {La semaine dramatique}, in Journal des Débats, n°125, 6 mai 1901, p. 1-2.

 

LICHTENBERGER Henri, "Hermann Türck. Der geniale Mensch", {Littérature allemande}, in Revue universitaire, tome I, n˚5, 15 mai 1901, p. 501-502. [8]

S'étonne de voir l'auteur "persister dans ses jugements si étroits sur Nietzsche et sur Ibsen. Rien ne me semble tout à la fois plus facile et aussi plus injuste que de condamner ces deux grands esprits en les présentant comme des champions du pur égoïsme et de l'individualisme absolu. (...) Ce sont là des procédés de "polémique" que devrait s'interdire un auteur qui tient l'objectivité pour la première des vertus" (p. 502).

 

LICHTENBERGER Henri, "Friedrich Nietzsches Gesammelte Briefe", {Littérature allemande}, in Revue universitaire, tome I, n˚5, 15 mai 1901, p. 502. [9]

 

LICHTENBERGER Henri, "J. Zeitler. - Nietzsches Aesthetik", {Littérature allemande}, in Revue universitaire, tome I, n˚5, 15 mai 1901, p. 503-504. [10]

 

ROUANET Gustave, "Essai sur l'individualisme, par E. Fournière", in La Revue socialiste, tome 33, janvier-juin 1901, p. 748-767. [12]

Insiste sur l'exposé de quatre pages de Fournière sur Nietzsche en regrettant, faute d'espace, de ne pouvoir les reproduire toutes.

 

Anonyme, {Revue de la presse}, in L'Echo sioniste, n°15-16, 20 juin-5 juillet 1901, p. 222.

Compte-rendu d'un article contre l'influence des idées individualistes de Stirner et Nietzsche "de M. Rachelin" dans Hador [revue dirigée par le Dr. A. Ch. Rachlin]

 

ALBERT Henri, {Lettres allemandes}, in Mercure de France, tome 39, n˚139, juillet 1901, p. 244-249.

Compte-rendu de "pensées inédites de Nietzsche" publiées dans Die Insel (p. 248). [14]

 

LICHTENBERGER Henri, "P. Deussen. - Erinnerungen an Friedrich Nietzsche", {Littérature allemande}, in Revue universitaire, tome II, n˚7, 15 juillet 1901, p. 176. [16]

 

LICHTENBERGER Henri, "Msgr. E. L. Fischer. - Friedrich Nietzsche. der "Antechrist" in der neuesten Philosophie", {Littérature allemande}, in Revue universitaire, tome II, n˚7, 15 juillet 1901, p. 176-177. [17]

 

HARLOR Thilda, "Mercure de France", {Les Revues}, in La Fronde, 19 août 1901, p. 2.

A propos des "Flâneries inactuelles" de Nietzsche publiées par Henri Albert.

Remarque: "Quelques-unes sont discutables ou même antipathiques et rendues plus blessantes encore par le tranchant du ton. D'autres sont justes et fines. Tout le paragraphe sur la Psychologie de l'artiste serait à citer".

 

PILLON François, "Nietzsche (Frédéric). -Aurore. Réflexions sur les préjugés humains, trad. par Henri Albert. - L'origine de la tragédie, trad. par Jean Marnold et Jacques Morland" {Revue bibliographique}, in L'Année philosophique, tome 12, 1901, p. 301-302.

Estime qu'Aurore est "une des œuvres les plus étonnamment et les plus délibérément subversives - le mot est banal mais il s'impose - de son auteur". En déduit : "Les jeunes philosophes du temps présent l'auront lu avec avidité. Et plus d'un aura souri d'avance à la pensée des colères, peut-êtres inutiles, qu'il exciterait chez plus d'un ancien. Nous qui sommes de ces anciens, nous avons économisé notre colère. Et Aurore nous a presque... persuadé? Non! mais entraîné, ce qui est déjà beaucoup, ce qui est même trop, pour des gens prédestinés à mourir dans l'impénitence kantienne" (p. 301)

Au sujet de l'Origine de la tragédie, affirme clairement : "La première œuvre de Nietzsche nous a infiniment séduit" (p. 301). Compare les idées de Nietzsche avec celles de Jules Girard dans Sentiment religieux en Grèce tout en remarquant que Nietzsche ne "s'est pas contenté de les répéter. Il les a repensées. Et il en a conclu qu'il fallait bouleverser de fond en comble les idées morale du genre humain. Zarathustra est au bout des Origines de la tragédie. Et cela n'est déjà plus du Jules Girard" (p. 302).

 

ARREAT Lucien, "Grace Neal Dolson. The philosophy of Friedrich Nietzsche", {Analyses et comptes rendus}, in Revue philosophique de la France et de l'étranger, tome 52, n˚9, septembre 1901, p. 330-331.

 

ARREAT Lucien, "Mgr. Dr. Engelbert Lorenz Fischer. Friedrich Nietzsche. Der "Antichrist" in der neuesten Philosophie", {Analyses et comptes rendus}, in Revue philosophique de la France et de l'étranger tome 52, n˚9, septembre 1901, p. 331-332. [18]

 

CHANVIN Charles, "Gorki et le cas Nietzsche", in L'Ermitage, octobre 1901, p. 308-312.

 

ALBERT Henri, {Lettres allemandes}, in Mercure de France, tome 40, n˚143, novembre 1901, p. 559-565.

Compte-rendu de "fragments de cette fameuse Volonté de Puissance" publiés dans Die Insel, p. 564-565. [19]

 

LICHTENBERGER Henri, "Friedrich Nietzsche. - Nachgelassene Werke : tome XI, Unveröffentlichtes aus der Zeit des Menschlichen, Allzumenschlichen und der Morgenröthe ; t. XII, Unveröffentliches aus der Zeit der Fröhlichen Wissenschaft und des Zarathustra", {Littérature allemande}, in Revue universitaire, tome II, n˚9, 15 novembre 1901, p. 378-381. [20]

 

FOUILLEE Alfred, "Les jugements de Nietzsche sur Guyau d'après des documents inédits", in Revue philosophique de la France et de l'étranger, tome 52, n˚12, décembre 1901, p. 569-599.

 

LAFONTAINE Albert, "Les valeurs morales d'après Nietzsche", in Revue de philosophie, 1901, p. 589-607.

 

WEBER Louis, "Aurore, par Frédéric Nietzsche ; traduction de Henri Albert", {Philosophie}, in Mercure de France, tome 40, n˚144, décembre 1901, p. 795-796.

 

PILON Edmond, « Une correspondance de Frédéric Nietzsche », in La Plume, 12e année, 1901, p. 839-840.

A propos de la correspondance entre Nietzsche et Marie Baumgartner publiée par Henri Albert dans Flegrea.


dernières mises à jour

 

 

Moteur de recherche:

NOUVEAU:

 

Jean-Pierre DUMONT

Nietzsche et Loti. Et vice versa (2021)

 

 

 Julien Dupré

Nietzsche et les nationalistes français. Réceptions et usages d’une œuvre philosophique (1898 – 1945) lire

 

Renée Thomas

"Nietzsche dans l'enseignement de la philosophie en classe Terminale" (1985)

 

Rahel Wartenweiler

Charles Andler et la politisation de Nietzsche: une analyse de la dimension politique d’un transfert culturel (1890-1933)  lire

 

Projet de recherche

“The work must go on.” An investigation of Charles Andler, Malwida von Meysenbug, and the Nexus of Nietzschean Socialism (1890-1930) (Martine Béland) – CCÉAE (umontreal.ca)

 

La philosophie de  Nietzsche et le mouvement socialiste français (1890-1914)

Don LONGO

 

"Le Sang de Nietzsche" testament d'Arnaud Dandieu. Edition commentée par Christian Roy (2015/2020) 

 

 

Nietzsche et Zola

(Jean-Pierre Dumont, septembre 2019)

 

Que pensait Emile Zola de Nietzsche? de Wagner? lire

 

 

"Nietzsche wirkt in die populäre Breite, und man muss in die Breite gehen" (Andreas Urs Sommer, Nietzsche und die Folgen, 2017)

 

"Viele neue Nietzsches sollen zutage treten? - Ein paar wenige würden genügen..." (Reto Winteler, Friedrich Nietzsche, der erste tragische Philosoph, eine Entdeckung, Basel Schwabe Verlag, 2014)

Laure Verbaere

Nietzsche et l'agrégation de philosophie (avril 2019) lire

OUTIL: Nietzsche et les philosophes français: traces empiriques et paroles 1889-1903 lire

Les éditions de Zarathoustra de 1920 à 1935 voir

et de 1935 à 1950 voir

Dominique de Gaultier de Laguionie, petit-neveu du philosophe français Jules de Gaultier (1858-1942) met à disposition les archives dont il dispose. voir

Jules de Gaultier et Nietzsche

Don Longo:

Les pèlerins à Sils-Maria voir

" (...) [l]es philosophes de profession [...] oublient que Nietzsche ne promulgue pas un catéchisme nouveau mais nous invite à créer nous- même le système des valeurs auquel nous voulons dévouer notre vie. Dosons en nous la quantité de dionysisme et de christianisme mystique qui va nous inspirer. Il y aura autant de solutions qu'il y aura d'individus et c'est de leur collaboration que naîtra la vie nouvelle." (Charles Andler, 1932)

 

Traces orales

Nietzsche « n'est pas allé assez loin dans le sens de sa propre doctrine ; il n'a pas été assez nietzschéen. (…) Nietzsche n'a pas encore un sens suffisant de la relativité : il est encore trop systématique. » (Frédéric RAUH, extrait de cours à la Sorbonne, 1904)

 

 

"Chaque doctrine nouvelle présente certaines arêtes et extrémités outrancières autour desquelles la curiosité frivole de la multitude voltige hâtivement mais ce n'est pas l'exactitude ou la fausseté de quelques points particuliers, ce sont l'étendue et la profondeur de la création qui doivent retenir notre attention. Je ne me suis jamais demandé si les théories nietzschéennes du «surhomme » ou de l'« éternel retour » sont justes ou non: et qui se le demanderait encore, en dehors de quelques ratiocineurs et éplucheurs de livres ? Une grande œuvre ne nous intéresse toujours que par ce double côté: l'homme créateur et l'action créatrice." (Stefan Zweig, L'Humanité, 21 mai 1926)

Le Rire, 10 décembre 1910